Sécurité

Affrontements au Nord-Kivu : l’armée congolaise affirme avoir récupéré du matériel militaire qui permettra d’identifier l’ennemi

Congo Rassure Share

Affrontements au Nord-Kivu : l’armée congolaise affirme avoir récupéré du matériel militaire qui permettra d’identifier l’ennemi


Le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu a été le théâtre de violents combats toute la matinée de mardi entre les éléments des FARDC et ceux du mouvement rebelle dit du 23 mars (M23).
Affrontements au Nord-Kivu : l'armée congolaise affirme avoir récupéré du matériel militaire qui permettront d'identifier l'ennemi
Le colonel Ndjike Kaiko, porte-parole des FARDC dans les opérations Sokola 2

Le calme revient progressivement à Buhumba après une matinée très agitée suite aux violent affrontements qui ont opposé l’armée loyaliste aux rebelles. Selon le porte-parole de l’armée dans le secteur opérationnel sokola 2 au Nord-Kivu, plusieurs effets militaires ont été récupérés sur le champ de bataille.

Le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko, qui dit être actuellement à Kibumba, sur le chemin du retour de Bunagana, affirme que les effets  récupérés sont déjà à la disposition des services spécialisés pour une meilleure identification de l’ennemi.

« Donnons-nous le temps de bien identifier l’ennemi. Il est encore trop tôt pour parler de tel ou tel ennemi. Nous y travaillons et nous allons identifier l’ennemi dans les heures qui viennent », a déclaré le porte-parole des FARDC.

Le colonel Ndjike, qui a également reconnu qu’il y avait des victimes des deux côtés, sans donner de détails, a rassuré que les forces armées congolaises contrôlent actuellement la zone. Selon lui, les recherches se poursuivent, et les effets militaires de l’ennemi continuent d’être trouvés, y compris une arme anti-char que l’armée régulière a récupérée.

Il est à noter qu’au cours des affrontements, certaines bombes larguées par les FARDC ont atterri en territoire rwandais. Kigali déplore les blessés civiles. L’armée rwandaise a annoncé de ce fait lundi soir avoir saisi le Mécanisme conjoint élargi de vérification pour une enquête.

Cependant, du côté congolais, plusieurs sources militaires indiquent que le Rwanda a également déjà tiré plus de 15 bombes en direction de la RDC en réponse aux quelques bombes tombées sur son sol.

Sur le terrain, CONGORASSURE.CD a appris de l’administrateur du territoire de Nyiragongo, le colonel Iduma Patrick Molengo, que la situation à Kibumba et Buhumba reste calme. Selon l’autorité territoriale, qui encourage ceux qui sont restés chez eux à collaborer étroitement avec les militaires des FARDC, les déplacés peuvent retourner dans leurs habitations habituelles.

KMC
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 + 13 =


error: Content is protected !!