Sécurité

Affrontements au Nord-Kivu : le Rwanda déploie 500 soldats des forces spéciales déguisés près de Tchanzu, selon l’armée congolaise

Congo Rassure Share

Affrontements au Nord-Kivu : le Rwanda déploie 500 soldats des forces spéciales “déguisés” près de Tchanzu, selon l’armée congolaise


Les forces congolaises qui continuent de tenir en échec le M23, contrôlent plusieurs entités stratégiques dans le territoire de Rusthuru, au Nord-Kivu. Cependant, selon les dernières informations, l’armée rwandaise, qui soutient l’ennemi, continue de renforcer ses rangs.
Affrontements au Nord-Kivu : le Rwanda déploie 500 soldats des forces spéciales déguisés près de Tchanzu, selon l'armée congolaise
Général de brigade Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire.

« Le Rwanda a déployé dans les environs de Tchanzu 500 soldats des forces spéciales », a déclaré mercredi le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général de brigade Sylvain Ekenge.

Selon le porte-parole du chef de l’administration militaire de la province qui révèle que le Rwanda a changé la tenue de ses soldats pour dissimuler sa présence en territoire congolais, « tous ces soldats sont habillés d’une nouvelle tenue vert-noir et portent des casques de sa Force spéciale ».

Le général livre cette information alors que les affrontements continuent de faire rage dans plusieurs localités stratégiques de Rusthuru. « C’est depuis l’arrestation des soldats de la Force spéciale que le Rwanda a pris cette décision », a expliqué le militaire. Il a exhorté par conséquent la population à être “vigilante et à dénoncer la présence de toute personne portant une arme et habillée en vert-noir”.

Par ailleurs, le général Ekenge a indiqué que lors des récents combats, les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda, ont intentionnellement attaqué la Monusco à Muhati, non loin de Bikenge, dans le Groupe de Jomba. “Pourtant, la force de la mission de l’ONU exerce pleinement sa mission conformément au mandat du Conseil de sécurité de l’ONU”, a-t-il noté, dressant un bilan de trois casques bleus tanzaniens blessés, dont un grièvement qui a été évacué pour un traitement approprié.

Par ailleurs, le porte-parole du gouverneur militaire a rappelé que cette nouvelle attaque contre les Casques bleus intervient après tant d’autres, notamment celle contre l’hélicoptère de la MONUSCO qui a été abattu et qui a coûté la vie à huit casques bleus. « En s’attaquant à la force onusienne, le M23, soutenu par le Rwanda, confirme son caractère terroriste », a déclaré le militaire.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 + 13 =


error: Content is protected !!