Sécurité

Alors que la RDC accuse Kigali de soutenir le M23, Museveni ‘’fils’’ multiplie sur la toile les louanges à l’endroit de Kagame

Congo Rassure Share

Alors que la RDC accuse Kigali de soutenir le M23, Museveni ‘’fils’’ multiplie sur la toile les louanges à l’endroit de Kagame


S’il y a une chose qui devrait attirer l’attention des autorités congolaises en ces jours où l’actualité est dominée dans le pays par les attaques violentes et répétées du M23, ce sont les sorties du fils du président ougandais Kaguta Museveni et commandant des forces terrestres de l’armée ougandaise Muhoozi Kainerugaba. Les sorties de cet Haut officier de l’armée de l’Ouganda sont tout sauf banales.

Alors que la RDC accuse Kigali de soutenir le M23, Museveni ‘’fils’’ multiplie sur la toile les louanges à l’endroit de Kagame

En effet, Muhoozi Kaneirugaba, qui a joué un rôle central dans le nouveau rapprochement entre Kampala et Kigali, multiplie depuis mercredi soir les louanges à l’égard de « son oncle préféré » – comme il aime à le dire – M. Paul Kagame. Il menace tous ceux qui seront tentés de mettre à l’épreuve cette nouvelle alliance. « Le président Kaguta Museveni et le président Paul Kagame ont fait la paix en janvier de cette année. J’étais simplement leur envoyé. Quiconque tente de mettre cette nouvelle alliance à l’épreuve passera une très mauvaise journée », a-t-il prévenu.

Quelques heures plus tard, parlant à nouveau du président rwandais, Muhoozi Kaneirugaba a souligné que Paul Kagame est « Muchwezi », avant qu’un de ses admirateurs n’explique que les « Bachwezi » sont historiquement connus pour être des leaders, des guerriers et toujours prêts à défendre leurs territoires lorsqu’ils sont attaqués. “Vive Yoweri Kaguta Museveni, Vive Paul Kagame…”, a-t-il lâché.

Ce qui laisse perplexe, c’est le timing de ces publications. Elles sont tombées alors que le vice premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères de la RDC, Christophe Lutundula, venait de déclarer depuis Malabo que le gouvernement congolais condamnait avec véhémence le soutien de Kigali à la rébellion du M23. À se demander s’il s’agit d’une pure coïncidence ou si c’est au-delà de cela.

Toutefois, beaucoup de Congolais ont été choqués par les déclarations de Muhoozi Kainerugaba, ne comprenant pas leurs opportunités surtout dans les circonstances assez complexes que traverse la RDC. Cette dernière travaille avec l’un-l’Ouganda- dans la sécurisation d’une partie de son territoire et accuse l’autre-Rwanda- de soutenir un groupe rebelle qui sévit sur son territoire et qui attaque sans relâche son armée.

Réalisant la colère des Congolais à travers leurs réactions à ses publications, le commandant terrestre de l’armée ougandaise a dit ne pas comprendre pourquoi « ses frères et sœurs » de la RDC étaient si mécontents. « Je n’ai mentionné le Congo ou la RDC nulle part dans ma déclaration. Je me demande pourquoi certains de mes frères et sœurs de la RDC m’attaquent” s’est-il interrogé.

Pour rappel, l’armée ougandaise mène des opérations conjointes avec l’armée congolaise dans les territoires de Beni au Nord-Kivu et d’Irumu en Ituri pour traquer les rebelles ADF. Parallèlement, les autorités de Kigali viennent d’être accusées par Kinshasa de soutenir la rébellion du M23 qui affronte dans le sud du Nord-Kivu, les FARDC, la même armée qui opère avec l’UPDF. 

La question reste donc de savoir ce que pense Kinshasa de la position d’une des personnes influentes du pouvoir de Kampala qui soutient publiquement l’autorité d’un pays qu’il accuse de soutenir un mouvement rebelle qui fait des ravages sur le territoire RD Congolais.

La Rédaction
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
19 ⁄ 1 =


error: Content is protected !!