Sécurité

Après les Burundais et les Kenyans, l’Ouganda annonce le déploiement imminent de ses troupes dans l’est de la RDC au sein des forces de l’EAC

Congo Rassure Share

Après les Burundais et les Kenyans, l’Ouganda annonce le déploiement imminent de ses troupes dans l’est de la RDC au sein des forces de l’EAC


Alors que l’Ouganda de Yoweri Museveni compte déjà plusieurs centaines d’hommes en République démocratique du Congo, présents depuis près d’un an pour combattre les terroristes de la branche de l’Afrique centrale de l’État islamique, les ADF, Kampala annonce l’arrivée imminente sur le territoire congolais d’autres éléments de son armée, cette fois dans le cadre des forces régionales de l’EAC.
Après les Burundais et les Kenyans, l'Ouganda annonce le déploiement imminent de ses troupes dans l'est de la RDC au sein des forces de l'EAC
Après les Burundais et les Kenyans, l’Ouganda annonce le déploiement imminent de ses troupes dans l’est de la RDC au sein des forces de l’EAC

La quasi-totalité des pays membres de l’EAC vont envoyer leurs troupes en République démocratique du Congo pour participer à « l’éradication totale des groupes armés » qui écument l’est de ce géant d’Afrique centrale depuis plusieurs années. C’est du moins ce qu’il a été convenu entre le membre de la communauté des États de l’Afrique de l’Est et décision à laquelle les autorités congolaises ont donné leur bénédiction pour « pacifier sa partie orientale » et « participer à la stabilisation de la région des Grands Lacs ».

Pour l’instant, sans révéler les chiffres exacts, le Burundi et le Kenya ont déjà déployé leurs troupes en République démocratique du Congo. À en croire une information de l’armée congolaise datée d’il y’a quelques semaines, le premier a des éléments stationnés dans la province du Sud-Kivu. Le second, le Kenya, a quant à elle déployé depuis quelques matins, ses troupes dans la province voisine du Nord-Kivu.

Jeudi en début de soirée, cela a été au tour des Ougandais de confirmer l’arrivée des éléments de l’UPDF. « Les troupes de l’UPDF effectuent les derniers préparatifs avant de se déployer en RDC dans le cadre de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est. La force subit actuellement un entraînement final avant d’être insérée dans l’est de la RDC pour rejoindre les troupes kényanes déjà présentes à Goma », a brièvement annoncé le porte-parole de l’armée ougandaise.

Cette nouvelle intervient quelques jours avant le lever de rideau de la rencontre de Nairobi, qui sera consacrée aux discussions entre les parties impliquées dans l’instabilité d’une partie de la RDC, notamment les rebelles du M23, qui, selon plusieurs sources locales de Rutshuru bénéficient également du coup de pouce des voisins ougandais.

Dans le même temps, les troupes kenyanes ont clairement fait savoir, par l’intermédiaire du commandant de la force régionale de l’EAC, le général major Jeff Nyagah, qu’elles privilégiaient les négociations avant d’envisager une action militaire.

Il est par conséquent légitime de s’interroger si les Ougandais adhéreront également à cette idéologie, comme il faut s’y attendre puisqu’ils sont déjà accusés de soutenir les rebelles du M23 ou s’ils se rangeront cette fois loyalement et d’une manière inattendue, du côté des FARDC, avec lesquelles ils combattent déjà depuis un certain temps un peu plus au nord, dans les territoires de Beni (Nord-Kivu) et d’Irumu (Ituri) contre les terroristes ADF qui titrent leurs origines de leur pays.

En attendant de découvrir la suite des événements, une autre question cruciale taraude manifestement l’esprit des populations Congolaises : après le Burundi, le Kenya et maintenant l’Ouganda , qui sera le prochain à dépêcher ses troupes sur le territoire RD Congolais ? Le Sud Soudan ? La Tanzanie ? Le Rwanda ayant déjà été mis de côté à la demande expresse de Kinshasa.

KMC, Kinshasa

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 − 25 =


error: Content is protected !!