ActualitéSécurité

Assassinat de Sheikh Ali Amin : « La population doit être clairvoyante, l’ennemi circule avec nous dans la ville » (Société civile)

Impraticabilité de la route menant à la douane d’Ishasha au Nord-Kivu : l'ACCAD menace de ne plus faire de déclaration des marchandises
Congo Rassure Share

Assassinat de Sheikh Ali Amin : « La population doit être clairvoyante, l’ennemi circule avec nous dans la ville » (Société civile)

Le Sheikh Aliamin de son vivant. Ph : Droits tiers.

Par Adrien AmbanengoCongorassure

Dans un communiqué publié ce dimanche 02 mai par la coordination urbaine de la société civile de Beni et portant la signature de son président Kizito Bin Hangi, cette structure citoyenne condamne l’assassinat du Sheikh Ali Amin.

« La coordination urbaine de la société civile de Beni condamne avec véhémence l’assassinat ciblé du représentant régional de culte musulman Sheik Ali Amin, tué par balles par des hommes inconnus alors qu’il conduisait la prière ce samedi 1er Mai».

c’est en ces termes que la société civile de Beni introduit son communiqué de presse, déplorant la mort de l’Imam Ali Amin.

Pour cette structure, la famille et la communauté tout entière, viennent de perdre un homme important qu’il sera difficile de remplacer.  « La société civile, coordination urbaine se joignant à la communauté musulmane, la coordination urbaine de la société civile se dit, compatir avec la famille qui vient de perdre un homme un homme irremplaçable de part des qualités et sa façon de faire, un activiste des droits humains« , indique-t-elle.

Par ailleurs, ne désignant aucun auteur de l’assassinat de Sheik Ali Amin, la société civile, coordination urbaine de Beni demande à l’auditorat militaire garnison de Beni, de mener les enquêtes sérieuses et approfondies, afin de retrouver les auteurs de cet assassinat et de les déférer devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.

En outre, elle demande aux services des renseignements civils et militaires, de faire efficacement et correctement les investigations aux fins de « dénicher les infiltrés et les ennemis qui se baladent paisiblement. »

Face à la criminalité accrue dans la ville, la société civile dit réaliser que l’ennemi vit au milieu de la population et circule dans la ville. Elle demande à la population, de rester toujours clairvoyante et sur ses gardes afin de dénicher également les ennemis de la paix qui circulent comme bon leur semble.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 − 6 =


error: Content is protected !!