ActualitéSécurité

Assassinats de deux civils par des éléments incontrôlés des FARDC à Oïcha : “C’est honteux et insupportable”, dit le député Ngahangondi

Congo Rassure Share

Assassinats de deux civils par des éléments incontrôlés des FARDC à Oïcha : “C’est honteux et insupportable”, dit le député Ngahangondi


Après l’assassinat de deux civils par des éléments incontrôlés des FARDC dans la localité de Bakila Tenambo, précisément à Kalitex, à 1km du centre de la commune d’Oïcha dans le territoire de Beni, le député provincial Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI dénonce et pleure les disparus.

Une mère et son fils atrocement tués près d'Oïcha : la colère des jeunes se déchaîne !

Dans un communiqué publié le lundi, l’élu du territoire de Beni qualifie cet acte de honteux. Et cela parce que le drame a été causé selon lui, “par les éléments censés protéger la population et tous ses biens”. Comment peuvent-ils décider de faucher la vie des civils, s’étonne le député provincial.

« Il est honteux de constater que les éléments censés protéger la population et ses biens peuvent décider de faucher la vie de Mme KAVIRA (qui est décédée sur place), de son fils qui est allé mourir à l’hôpital général de référence d’Oïcha et de son petit-fils qui est grièvement blessé », écrit Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI.

Il estime que cet acte criminel est insupportable dans une zone régie par les autorités militaires et policières en état de siège. Il rappelle également aux bourreaux que ses électeurs ne sont pas “des animaux à abattre et que sa circonscription électorale n’est pas un abattoir d’humains.”

En outre, le député Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI condamne fermement cet acte qu’il qualifie d’ignoble, et exige cependant l’arrestation immédiate de ces éléments incontrôlés des FARDC, auteurs de ce crime, ainsi que la poursuite judiciaire à leur encontre et en toute urgence.

Enfin, cet élu du peuple souligne que les responsables des unités militaires doivent être en mesure de débusquer les auteurs de ces deux assassinats et de les traduire en justice dans un bref délai, si et seulement s’ils sont sérieux, fait-il savoir.

Emmanuel MWENE, GOMA

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 + 23 =


error: Content is protected !!