Sécurité

BENI : 167 personnes tuées dans le secteur Ruwenzori et 44 autres prises en otage depuis janvier 2022 (Bulletin de la NSCC)

Congo Rassure Share

BENI : 167 personnes tuées dans le secteur Ruwenzori et 44 autres prises en otage depuis janvier 2022 (Bulletin de la NSCC)


Dans un bulletin publié mardi 19 juillet, la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), noyau du secteur Ruwenzori, rappelle les dégâts humains et matériels enregistrés dans cette partie du territoire de Beni depuis le début de l’année.

BENI : 167 personnes tuées dans le secteur Ruwenzori et 44 autres prises en otage depuis janvier 2022 (Bulletin de la NSCC)

Suite aux attaques répétées des rebelles de l’ADF et d’autres groupes armés, 167 civils, dont 49 femmes et 3 enfants, ont été tués, ainsi que 44 autres enregistrés comme otages, dont des femmes et des mineurs, selon cette organisation citoyenne.

Dans son bulletin, la nouvelle société civile déplore également l’incendie de deux centres de santé, 14 véhicules, 15 motos et 112 maisons, dont 70 maisons de commerce.

« Lors des différentes incursions rebelles, des biens dont l’estimation n’est pas connue appartenant à la population ont également été pillés », précise le bulletin.

Suite à cette succession d’atrocités, plusieurs villages ont été abandonnés par la population, qui ne pouvait plus accéder à ses champs, entraînant le déplacement massif de civils vers des zones considérées comme encore sûres, selon la nouvelle société civile congolaise.

Cette structure représentative de la population dénonce en outre le climat de méfiance et d’accusation mutuelle qui règne actuellement entre la population du secteur Ruwenzori et les autorités militaires locales. « Cette situation profite à l’ennemi », peut-on lire. « Nous recommandons à toutes les parties de parler le même langage afin de vaincre l’ennemi commun, les rebelles ADF et leurs collaborateurs ».

La situation sécuritaire dans le secteur de Ruwenzori reste volatile suite à la recrudescence des attaques armées depuis le début de l’année. Cependant, les forces armées congolaises poursuivent les opérations militaires conjointes avec les forces ougandaises, soutenues par la Monusco, afin de neutraliser les groupes armés actifs dans cette partie du pays.

Nicole Lufungi, BENI
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 + 9 =


error: Content is protected !!