ActualitéSécurité

BENI – Attaque à la bombe : Pour Bintou Keita c’est une « atteinte inacceptable à la liberté de culte »

Congo Rassure Share

BENI – Attaque à la bombe : Pour Bintou Keita  c’est une « atteinte inacceptable à la liberté de culte »


Par Nicole Lufungi –CongoRassure

La représentante spéciale du secrétaire général des nations  unies qualifie « d’atteinte inacceptable à la liberté de culte« , les attaques à la bombe contre les lieux de culte et demande à ce que les auteurs soient retrouvés et traduits en justice.

Par le biais d’un communiqué de presse publié ce lundi 28 Juin la cheffe de la Monusco en RDC, Bintou Keita qui condamne fermement les attaques à la bombe artisanale le samedi 26 juin et le dimanche 27 juin, se dit « consternée par ces attaques contre les édifices religieux qui constituent une atteinte inacceptable à la liberté de culte ».

Tour en insistant sur le fait que les auteurs de ces crimes doivent être retrouvés et traduits devant les instances judiciaires, la cheffe de la Monusco rappelle que les lieux de culte sont des sanctuaires de communion et de paix et non « des site d’effusion de sang et de terreur ».

Bintou Keita réaffirme que les ministres du culte sont des alliés importants dans la promotion de la paix et la sécurité dans les provinces affectées par le conflit armé. Ils ont dans ce cas, « le plein droit de s’exprimer librement et exercer leurs activités en toute sécurité » a-t-elle martelé.

Elle ajoute par ailleurs que la Monusco réitère son engagement à accompagner le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts visant à sécuriser les populations civiles et neutraliser les groupes armés.

Pour rappel, le week-end dernier la ville de Beni a été victime de 3 attaques à la bombe artisanale. La première attaque a eu lieu le samedi soir près d’une paroisse catholique, aucun dégât humain n’a été rapporté. La deuxième attaque a eu lieu tôt dans la matinée du dimanche 27 juin avant la célébration du culte matinal dans la paroisse catholique de Beni-Butsili, blessant au passage deux femmes. La troisième attaque quant à elle, a eu lieu au centre ville dans un carrefour, au quartier mabakanga. La victime était l’assaillant lui-même, identifié plus tard par les services militaires comme étant l’un des fidèles combattants ADF.

Consécutivement à cette situation sécuritaire alarmante, le maire policier Narcisse Muteba a directement pris une série des décisions, notamment celle de l’instauration du couvre-feu de 21h à 5h du matin.

Signalons par ailleurs que les enquêtes sont déjà en cours afin de dénicher les vrais auteurs derrière cette nouvelle aventure criminelle. Quelques suspects seraient également aux arrêts, selon les sources concordantes.

Explosions des bombes à Beni : Le maire de la ville suspend « préventivement » les activités scolaires pour une durée de 48 heures

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =


error: Content is protected !!