ActualitéSécurité

BENI : En plein état de siège, l’armée annonce le démantèlement d’un réseau des bandits à mains armées

Congo Rassure Share

BENI : En plein état de siège, l’armée annonce le démantèlement d’un réseau des bandits à mains armées


Par Christina Mukongoma –CongoRassure

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont procédé ce lundi 22 juin à la présentation des voleurs à mains armés qu’elles ont arrêtés après que ceux-ci ont cambriolé trois semaines auparavant chez Muhindo, un habitant de Biakato, en territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Selon le porte-parole de l’armée dans les opérations sukola 1 grand Nord, ce groupe des malfrats opèrait impunément sur toute l’étendue du territoire de Beni. Celui-ci indique que ces bandits ont par ailleurs été arrêtés grâce à la coopération de Monsieur Muhindo qui avait porté plainte contre inconnu au centre de coordination des opérations (CCO).

« Ce groupe qui se donne le luxe de tracasser la population de Beni vient d’être démantelé grâce à l’intervention des éléments du CCO. Chez Muhindo, ils avaient emporté avec eux plusieurs biens de valeur » a déclaré le lieutenant Antony Mwalushay.

Selon lui, il est essentiel que ce réseau qui vient d’être mis à nu soit connu de tous pour que les habitants mettent des visages sur ceux qui ternissent l’image de Beni.

Antony Mwalushay rassure, en outre, que l’armée, qui souhaite plus que tout la collaboration de la population, est déterminée à remplir sa mission, qui est celle de la sécurisation de la population et la traque des malfaiteurs à la base de l’insécurité dans la région. « L’armée ne se fatiguera jamais. Elle veut et va mettre fin à cette situation d’insécurité. Comme toujours, nous invitons la population à la collaboration car seule, l’armée ne peut rien ». 

À en croire le porte-parole, la justice militaire va s’occuper des cas de tous les membres du réseau démantelé. L’auditorat militaire va ouvrir un dossier et va faire de son possible pour découvrir toute l’histoire derrière le réseau. Il va s’atteler sur les données qu’il va récolter auprès des bandits arrêtés afin de découvrir l’existence d’autres membres ou encore des possibles commanditaires et complices.

Notons que dans la gibecière de sept personnes arrêtées, il a été retrouvé plusieurs armes de guerre, des armes blanches et d’autres effets militaires. La justice militaire pourra dévoiler l’identité de ces malfrats ainsi que tous les biens qu’ils ont volé dans les jours qui viennent, indique le lieutenant Antony Mwalushay.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
1 × 29 =


error: Content is protected !!