ActualitéSécurité

Beni – Etat de siège : L’armée annonce l’arrestation des militaires corrompus par des ADF

Congo Rassure Share


Beni – Etat de siège : L’armée annonce l’arrestation des militaires corrompus par des ADF


Par Nicole LufungiCongoRassure/Beni 

En plein état de siège dans deux provinces de la République Démocratique du Congo, dont celle du Nord-Kivu, les forces régulières font les tris dans leurs propres rangs. Un exercice qui paye graduellement au vu des arrestations enregistrées ce jour.

Plusieurs rapports en avaient déjà parlé, et après le démantèlement d’un réseau de trafic d’armes au sein même des Forces Armées de la République Démocratique du Congo par l’auditorat militaire, il était de plus en plus évident que les ennemis de la République avaient des alliés au sein même des forces de l’ordre.

Ce vendredi 14 Mai, le porte-parole des opérations SOKOLA 1 dans le grand Nord, le lieutenant Antony Mwalushayi, a annoncé l’arrestation des militaires qui seraient de mèche avec les rebelles de l’ADF dans un complot d’assassinat de certains de leurs frères d’armes. Les militaires visés par le macabre projet mis sur pied grâce à la complicité de leurs propres camarades, sont pour la plupart affectés dans la traque contre ces rebelles.

Soucieux du bon fonctionnement de l’armée sur terrain, pour des résultats satisfaisants, l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo menait depuis peu des enquêtes pour dénicher les traitres et ennemis de la paix. La tâche leur a été rendue facile par le Général André, qui non sans peine, a dénoncé tous les complices qui travaillent dans l’armée loyaliste et qui seraient trempés dans le complot d’assassinat.

Ces arrestations constituent une très belle prise pour l’armée et une bonne lancée durant l’état de siège, et cela dans une région où le mariage civilo-militaire avait presque perdu de sa superbe. La partie de la population qui dénonçait jour et nuit les mauvais agissements des brebis égarées au sein des FARDC, ne peut que s’en réjouir et y lire la bonne foi de l’armée dans la recherche de la paix.

« Tous ceux qui avaient été cités dans cette affaire sont déjà aux arrêts » a rassuré le porte-parole, avant de poursuivre en disant que dans un futur proche, des audiences publiques seront organisées enfin de tirer au clair ce dossier.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 × 24 =


error: Content is protected !!