Economie

BENI : Hausse importante du prix des produits pétroliers, les usagers des engins roulants ne savent plus où donner de la tête

Congo Rassure Share

BENI : Hausse importante du prix des produits pétroliers, les usagers des engins roulants ne savent plus où donner de la tête


le lundi 11 juillet 2022, le prix du litre de carburant est passé de 3200fc à 4100fc en ville de Beni, dans la partie Nord de la province du Nord-Kivu.

BENI : Hausse important du prix des produits pétroliers, les usagers des engins roulants ne savent plus où donner de la tête

Selon certains opérateurs économiques, cette hausse soudaine est due à la grève déclenchée par la Fédération des entreprises du Congo (FEC) de Butembo-Lubero. Une mesure qui a suspendu depuis le week-end dernier toutes les opérations d’importation et d’exportation de marchandises via la frontière de Lubhiriha.

Les conducteurs de moto-taxis et leurs clients sont les premiers à souffrir de cette situation

Une course qui était autrefois de 500 francs congolais se négocie aujourd’hui à 1000 francs congolais. Muyisa Patrick qui est un chauffeur de taxi-moto à Beni, indique à CONGORASSURE.CD que le prix d’une course varie en fonction du prix du carburant.

« Nous sommes obligés de réviser certains de nos tarifs en tenant compte du prix du litre, d’où l’augmentation du coût d’une course. Nous espérons que les autorités accorderont une attention particulière aux recommandations formulées par la FEC afin que la situation redevienne stable », a-t-il déclaré.

D’autres secteurs risquent d’être également impactés par la grève de la FEC

Tout porte à croire que les produits pétroliers ne seront pas les seuls à subir l’impact de la mesure de la FEC. Les prix du sucre, de l’huile raffinée, du riz et de nombreux autres produits essentiels sont en passe d’être revus également à la hausse.

« Seulement 72 heures après la grève appelée par la FEC, le prix du litre de carburant est passé à 4100fc. Que pouvons-nous attendre demain ou après-demain ? Je crains que dans les jours à venir, le prix d’autres produits essentiels comme le sucre et le riz n’augmente également », a prévenu Mumbere Ndekeruka, un commerçant local.

Pour des raisons de sécurité, la FEC de Butemb-Lubero a demandé à ses membres de cesser d’importer et d’exporter des marchandises par la frontière entre le Congo et l’Ouganda, à Lubiriha.

Dans une lettre adressée au gouverneur du Nord-Kivu, la FEC déplore les incendies répétés de camions et de marchandises sur les axes routiers Beni-Kasindi et Beni-Bunia par les rebelles ADF.

Nicole Lufungi, BENI
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =


error: Content is protected !!