ActualitéSociété

Beni : Journée mondiale des réfugiés, le UNHCR au chevet des déplacés

Congo Rassure Share

Beni : Journée mondiale des réfugiés, le UNHCR au chevet des déplacés


Par Nicole Lufungi –CongoRassure

Le 20 juin de chaque année est célébrée la journée mondiale des réfugiés. À Beni, en marge de la dite journée, l’agence des nations unies pour les réfugiés(UNHCR) a procédé à une distribution des non-vivres aux déplacés de guerre qui habitent l’un de ses sites construits au quartier Ngongolio.

C’est avec un large sourire que les bénéficiaires ont accueilli cette aide qu’ils qualifient d’un soulagement à leurs besoins quotidiens. « Nous vivions dans des mauvaises conditions, sans matelas ni couvertures, nos enfants passaient nuits à même le sol »,  explique madame Rose, la cinquantaine, une des bénéficiaires rencontrés sur place. Pour elle cette aide vient alléger sa misère car ayant tout abandonné dans son village. Selon elle, elle trouve difficilement à manger et moins encore à se payer une couverture .

S’exprimant en qualité de l’hôte de l’activité, le pasteur Paluku KASULENGE de la 8ème Cepac, s’est dit réjoui de cette action humanitaire. Il a par ailleurs ajouté que l’accès à l’eau potable reste tout de même un besoin pertinent pour cette population en situation difficile.

« Nous accueillons ici des personnes venues du secteur Ruwenzori, de Makumo et de Mambelenga dans le territoire d’Irumu. La vie quotidienne est difficile sur place, et l’accès à l’eau potable demeure jusque-là un problème majeur. Nous remercions cependant UNHCR pour cet appui car nombreux ménages n’avaient même pas de quoi se couvrir ou sur quoi dormir », a-t-il dit.

Le chef de bureau UNHCR/GRAND NORD-KIVU, Ibrahim Diane, a par ailleurs ajouté que cette action routinière de l’UNHCR entre dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des réfugiés.

« L’étape de la construction de vingt hangars d’abris pour les déplacés de guerre est déjà clôturée. Et après évaluation et identification des besoins nous avons décidé de procéder à cette distribution des non-vivres afin d’accompagner les personnes déplacées dans cette nouvelle vie en ville de Beni » a-t-il dit.

Avant de poursuivre, « l’approche communautaire que nous privilégions dans nos actions, nous permettra d’identifier ensemble avec la population les autres besoins auxquels il faudra apporter solution » a-t-il conclu.

Notons que 39 ménages ont été servis en kit de première nécessité, le premier kit donné était composé d’un matelas, une lampe solaire, un seau et des couvertures ; le second kit qui ne concernait que les femmes et les jeunes filles comprenait une pièce de pagne ainsi que des bandes hygiéniques.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 − 6 =


error: Content is protected !!