ActualitéSécurité

Beni: La vie reprend à Kididiwe grâce aux efforts de l’Armée

Congo Rassure Share

Par Saddam Patanguli –Beni-Oicha

Les rebelles ADF classés dernièrement par les États-Unis dans la case des terroristes, ont au fil des années installé des camps et bases de fortune, dans plusieurs villages dans les profondeurs du territoire de Beni. Depuis le lancement de leur traque par les forces loyalistes, plusieurs agglomérations ont été récupérées par l’armée et des bases construites dans les villages désertés par la population, ont été démantelées. Kididiwe sera toujours connu comme l’un des bastions importants des rebelles ADF. Plusieurs fois occupé par les assaillants, ce camp a enfin été conquis par les forces armées de la RDC. Cette conquête a permis aux cultivateurs de revenir dans leurs champs situés au nord Est de la ville de Beni.

Au cours d’une descente effectuée ce mardi 27 avril par plusieurs journalistes et représentants des médias, dont celui de Congorassure, dans l’ancien camp de Kididiwe, les cultivateurs semblent vivre normalement. Ils ont fait entendre que la zone où ils vivent est sécurisée par les FARDC et qu’ils vaquent librement à leurs activités champêtres.

Les activités agro-alimentaires

Rencontrée dans son champ, Catherine Kapangala indique être à sa troisième récolte depuis la pacification de la zone. Elle sème généralement les haricots, soja et du padis. « Nous sommes en sécurité ici et nous vivons en parfaite harmonie avec nos militaires. Nous semons et nous produisons sans être inquiétés par qui que ce soit. Nous pensons que les rebelles ADF appartiennent au passé » s’est-elle confié à Congorassure. Catherine n’a pas été la seule à vaquer à ses occupations. Au loin, plusieurs autres agriculteurs étaient visibles et s’en donnaient avec entrain à leurs différents travaux champêtres.

Le Transport en commun

L’insécurité a longtemps bloqué le transport entre plusieurs entités et villages de la région. La population civile avait surtout peur de tomber dans une embuscade, une des méthodes de guerre favorites des rebelles.

Pour l’instant, le transport se passe aussi quasi dans la normalité. Les conducteurs des taxis moto ont pu reprendre petit à petit leurs activités sur l’axe Kasinga-kididdiwe et assurent plusieurs navettes, transportant les marchandises et les personnes.

Jures Muhindo, fier et joyeux sur la moto rouge qu’il utilise pour faire le taxi, nous indique, sans cacher sa satisfaction, qu’il lui arrive de faire plus de 7 tours par jour, transportant les vivres et aussi les personnes désireuses de voyager.  Ce qui lui permet de générer au minimum 35 000 franc congolais par jour.

Le conducteur de taxi pense que la population n’a plus rien à craindre d’autant plus que l’armée y est pour la sécurité. « Depuis que les FARDC sont ici avec nous, nous n’avons assisté à aucune incursion des rebelles, nous faisons notre travail de tous les jours et nous gagnons nos vies dans la quiétude » affirme-t-il.

Rappelons que c’est depuis environ une année que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont repris le contrôle de Kididiwe. Nombreux habitants hésitaient de s’y rendre par peur des représailles des rebelles. C’est après des mois qu’ils ont décidé de tenter le coup et de revenir dans leurs foyers.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
15 + 19 =


error: Content is protected !!