ActualitéSécurité

Beni: « Le chef de l’Etat viendra à Beni quand il le voudra et non sous pression ( Bakwanamaha Modeste, Maire ai)

Vidiye Tshimanga bénéficie d'une liberté provisoire et regagne sa résidence
Congo Rassure Share

Beni: « Le chef de l’Etat viendra à Beni quand il le voudra et non sous pression (Bakwanamaha Modeste, Maire ai)

Par Saddam PatanguliBeni/Nord-Kivu

Les actions s’enchaînent pour réclamer l’arrivée du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi en ville de Beni, comme lui-même l’a promis et réitéré à plusieurs reprises. Le Président de la République y est attendu pour être proche de sa population et également palper sur terrain les réalités liées aux massacres qui caractérisent la région depuis plus de six ans.

Il y a 6jours, les élèves et écoliers de la ville de Beni ont décidé d’entamer leur propre action allant dans ce sens. Ils ont érigé un « camp » devant le bureau administratif de la mairie de Beni. Depuis, ils y passent nuit et malgré les multiples demandes des autorités administratives et militaires, exhortant les jeunes manifestants à regagner le toit familial, rien ne semble marcher. Ils sont clairs sur ce point : «  Ils y sont, ils y restent »!

Ces élèves et écoliers réclament, l’arrivée du chef de l’État congolais Félix Tshisekedi dans leur ville. Ils espèrent que la présence sur place du Président de la République sera d’un grand apport pour le retour d la paix dans la région. Pour eux, « le chef de l’Etat ne devrait pas voyager pour l’étranger alors que les morts sont compté à Beni. »

Réagissant à cette action, le Maire Bakwanamaha Modeste pense qu’il n’est pas réfléchi de recourir à la « pression » pour exiger l’arrivée du Chef de l’Etat. Le chef urbain et représentant du Président dans la ville, explique que le Président, qui est un civil, est valablement représenté sur terrain par ses militaires, qui y sont pour pacifier la région.

«  Le Chef de l’Etat fourni des efforts partout où il est pour pacifier la région, cela ne nécessite pas seulement sa présence à Beni » a déclaré le Maire Bakwanamaha Modeste dans une interview accordée à la presse locale ce mardi 27 avril. Il conclut en réitérant son appel aux parents responsables, leur demandant encore une fois de récupérer leurs enfants de la mairie, car explique-t-il, ces enfants sont exposés.

C’est un énième appel du Maire, qui depuis le début de l’action demande, sans succès jusque-là, aux parents de ramener leurs enfants à la maison. Le porte parole des opérations Sokola 1 Grand Nord a indiqué à son tour que les FARDC ont découvert que les enfants courent le risque d’être attaqués par les rebelles. Il a fait le même appel et le sien a également eu l’effet similaire! Les enfants n’ont pas bougé de la Mairie.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 + 5 =


error: Content is protected !!