ActualitéEducationSécurité

Beni – Sécurité : Plus de 48 heures après, on ne sait pas que sont devenus une enseignante et plusieurs élèves disparus lors d’une attaque des ADF à Maimoya

📷: Illustration
Congo Rassure Share
Image d’illustration.


Beni – Sécurité : Plus de 48 heures après, on ne sait pas que sont devenus une enseignante et plusieurs élèves disparus lors d’une attaque des ADF à Maimoya


Par Lwanzo K. –CongoRassure

C’est une nouvelle qui résume le quotidien de ces derniers jours des habitants de cette partie de de la République Démocratique du Congo. Les rebelles des Forces Démocratiques et Alliées (ADF) ont lancé un assaut le mardi dernier sur le village de Maimoya, situé dans le groupement de Bambuba-Kisiki en secteur de Beni-Mbau, au Nord-Kivu. Malheureusement lors de cette attaque, plusieurs élèves et écoliers ont disparu ainsi qu’une enseignante.

Au fil des heures, les craintes s’intensifient localement car bien qu’un groupe d’une quarantaine d’enfants composé d’élèves et d’écoliers ait été retrouvé le mercredi 2 juin à chani-chani, l’enseignante portée disparue ainsi que certains élèves, dont le nombre varie d’une source à une autre, demeurent sans traces.

Ont-ils été kidnappés? Tout porte à croire que comme à l’accoutumée, pour ajouter une dimension de plus à la violence, les rebelles de l’ADF qui ont pris de court la population de Maimoya lors de cette attaque, ont emporté ces innocentes gens dans leur fuite car acculés par les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

En effet, la société civile locale a annoncé que près de 40 écoliers et élèves qui avaient été kidnappés par les rebelles de l’ADF la journée du même mardi se sont échappés des mains des assaillants, après plusieurs heures de captivité. 

Cité par la Rtr Beni, le président de la société civile locale qui a livré cette information, indique que l’attaque des insurgés a eu lieu en pleine journée et s’est intensifiée particulièrement dans une zone où se côtoient plusieurs écoles de la place.

« Les ADF ont attaqué le village Maimoya vers 10 heures du mardi dernier pendant que les enfants étaient à l’école. Ils avaient investi les quartiers Beni et Mahembe où se concentrent les écoles primaires et secondaires » a-t-il raconté, en précisant que pendant la défense de la zone enclenchée par les militaires des FARDC, plusieurs élèves et écoliers se sont sauvés, prenant diverses directions. « Certains ont été retrouvés vers Chani-Chani, mais jusqu’à présent une maitresse et quelques apprenants ne sont pas encore retrouvés. Nous ne savons pas s’ils sont au nombre de combien. » Il appelle l’armée à tout mettre en œuvre pour les retrouver.

Les FARDC qui ont poursuivi l’ennemi le même mardi et qui le lendemain de cette attaque se sont une fois de plus affrontés avec les ADF et déjouer plusieurs de leurs plans, assurent avoir mis toutes les batteries en marche pour retrouver la trace des disparus.

Il est à noter que les sources sur place ont rapporté un énième accrochage entre les rebelles de l’ADF et les forces régulières ce jeudi 3 juin 2021 dans la même région. Ce qui fait trois jours successifs des attaques de l’ennemi dans ce secteur. Ce qui devrait interpeller l’armée, estiment plusieurs observateurs.

Lire également : 

RDC – Sécurité : Les députés ont décidé, l’état de siège est prorogé de 15 Jours

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
3 + 14 =


error: Content is protected !!