ActualitéSécurité

BENI – SÉCURITÉ : Une délégation de l’armée ougandaise séjourne à Beni depuis ce dimanche

Congo Rassure Share


BENI – SÉCURITÉ : Une délégation de l’armée ougandaise séjourne à Beni depuis ce dimanche


Par Christina MkCongoRassure avec Habari motomoto 

Le gouvernement congolais met toutes les chances de son côté pour enfin mettre complètement fin aux rebelles des ADF et les affres qu’engendrent leurs attaques continuelles. Après l’annonce d’une arrivée imminente des soldats kenyans au sein de la FIB de la MONUSCO, pour fédérer les forces dans les prochains affrontements contre les tueurs en territoire de Beni et une partie de l’Ituri, une délégation de l’armée ougandaise vient de fouler à son tour le sol de la ville de Beni, pour le même but.

Selon des sources proches de l’armée congolaise, cette forte délégation de l’armée ougandaise, l’UPDF, est conduite par le Général Major Kayandji Muhonga,commandant de la division des montagnes qui représente le commandant des Forces Terrestres de l’UPDF.

Sans plus des détails, les mêmes sources renseignent que la délégation a fait un déplacement sur Beni pour l’implantation du centre de coordination conjointe des opérations- CCCO.

Ce centre marque un pas non négligeable dans la coopération déjà amorcée entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo et l’armée ougandaise, UPDF. Toutes les deux armées se disent « déterminée à en finir avec la nébuleuse ADF ».

Déjà en Août 2020, le lieutenant Antonio Mwayilushayi, porte-parole des Forces armées congolaises dans les opérations sokola 1 Grand-Nord, avait fait entendre que les FARDC et l’UPDF collaboraient dans le cadre des renseignements militaires dans la traque des rebelles ADF.

Durant cette même période une autre délégation de l’UPDF avec à sa tête le Chef d’Etat major général adjoint des UPDF était à Beni pour une visite de travail. 

Avant cela, vers fin 2017, les autorités ougandaises avaient annoncé avoir tué une centaine des rebelles ADF en RDC par des frappes aériennes dirigées vers certaines de leurs positions. « Plus de 100 terroristes ont été tués et de nombreux autres blessés, et leurs entrepôts logistiques ont été détruits »,  avait indiqué à l’époque le communiqué de l’UPDF, avant d’ajouter que huit camps des ADF avaient également étaient détruits. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 − 18 =


error: Content is protected !!