Actualité

Bintou Keita encourage les parlementaires à accorder une attention particulière au projet de loi de programmation militaire couvrant la période 2022-2025

Congo Rassure Share

Bintou Keita encourage les parlementaires à accorder une attention particulière au projet de loi de programmation militaire couvrant la période 2022-2025


Dans une déclaration publiée mercredi 1er juin 2022, la cheffe de la mission de l’ONU en République démocratique du Congo s’est félicitée de l’adoption par le Conseil des ministres, le 20 mai dernier, du projet de loi de programmation militaire couvrant la période 2022-2025.

Bintou Keita encourage les parlementaires à accorder une attention particulière au projet de loi de programmation militaire couvrant la période 2022-2025

« Il s’agit d’une étape cruciale dans le processus de renforcement des FARDC – une étape d’autant plus importante dans le contexte de la stratégie de sortie de la MONUSCO », a déclaré Bintou Keita.

Dans le même temps, elle a encouragé les deux chambres du Parlement à accorder une attention particulière à ce projet de loi qui, a-t-elle dit, une fois mis en œuvre et financé de manière adéquate, « permettra aux FARDC de protéger l’ensemble du territoire congolais par leurs propres moyens ». « J’en appelle à la responsabilité de tous, il est essentiel de trouver ensemble des solutions constructives et durables ».

Outre ce point, Mme Keita est également revenue sur la question complexe du Mouvement du 23 mars (M23), se félicitant du soutien apporté à la MONUSCO par les autorités congolaises, le Conseil de sécurité des Nations unies, l’Union africaine, ses partenaires internationaux et de nombreux Congolais.

“Il est essentiel de neutraliser militairement le M23 et de retrouver la voie de la confiance et du dialogue entre les partenaires régionaux”, a de ce fait déclaré B. Keita, appelant les Congolais à rester unis et à ne pas céder aux discours incendiaires.

Les Congolais doivent être rassurés de l’engagement total de la MONUSCO envers leurs forces de sécurité, selon la cheffe de la mission. « Nous avons répondu ensemble aux attaques du M23, nous menons des opérations conjointes contre les ADF et la CODECO, nous sommes mobilisés au service de la population congolaise ».

À l’en croire, la mission de onusienne en RDC soutient également autant que possible le processus de Nairobi car il n’y a pas de solution strictement militaire contre les groupes armés en RDC. « Il y a évidemment besoin d’une réponse militaire, mais il y a aussi besoin de mesures politiques, de mesures de bonne gouvernance et de justice, de mesures de promotion et de respect des droits de l’homme, de mesures de réconciliation et de dialogue » a dit Madame Keita, avant d’appeler à l’unité et à la bonne foi, car selon elle, des solutions durables et inclusives aux problèmes de l’est du Congo ne peuvent être trouvées que de cette manière.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 − 13 =


error: Content is protected !!