ActualitéJustice

Butembo/Parquet militaire : Etat de siège, entre espoir et inquiétude les justiciables attendent leurs sorts

Congo Rassure Share

Butembo/Parquet militaire : Etat de siège, entre espoir et inquiétude les justiciables attendent leurs sorts


Par Martin Leku –CongoRassure / Butembo

Plusieurs dossiers des enfants en conflit avec la loi deviennent des lettres mortes dans les juridictions judiciaires de la ville de Butembo, en province du Nord-Kivu.

C’est l’une des conséquences de l’état de siège proclamé en provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri par le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, depuis le jeudi 6 mai 2021.

Maitre Serges Makeo, avocat au barreau de la Tshopo indique qu’avec la fermeture du tribunal de paix qui traite également les dossiers des enfants en conflit avec la loi, plusieurs justiciables ignorent le sort leur réservé par la justice.

« En ville de Butembo, le tribunal de paix qui joue le rôle du tribunal étant suspendu automatiquement, même les dossiers des enfants en conflit avec la loi sont en souffrance. C’est-à-dire même les causes des enfants en conflits avec la loi qui étaient pendantes devant le tribunal de paix de Butembo sont en suspension suite à l’état de siège », déclare cet avocat au barreau de la Tshopo.

Pour Maitre Serges Makeo, la suspension des dossiers des enfants constitue une entorse au regard de la loi portant protection de l’enfant ratifiée par la RDC.

« C’est tout simplement une entorse, une violation des droits de l’enfant. Même en conflit avec la loi, celui-ci a le droit d’être jugé et sa cause puisse être traitée dans un délai raisonnable », déplore-t-il.

Il y a une semaine, le Réseau pour le Droit de l’homme (REDHO) avait émis des inquiétudes suite aux retards enregistrés dans le traitement des dossiers au niveau des parquets militaires de Butembo. Selon cette structure de défense des droits de l’homme, plusieurs justiciables se plaignent du fait qu’ils passent beaucoup des jours à cette instance judiciaire sans être écoutés.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
23 × 20 =


error: Content is protected !!