ActualitéSécurité

Criminalité au Nord-Kivu, le gouverneur militaire prêt à pactiser avec le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi pour démanteler les réseaux transfrontaliers

Congo Rassure Share

Criminalité au Nord-Kivu, le gouverneur militaire prêt à pactiser avec le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi pour démanteler les réseaux transfrontaliers 


Afin de mettre fin à la criminalité qui sévit depuis un long moment dans l’Est du pays, notamment au Nord-Kivu, le gouverneur militaire de cette province, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, a indiqué qu’il était favorable à la mise en commun des stratégies de sécurité avec les provinces voisines ainsi qu’avec les pays voisins.

Criminalité au Nord-Kivu, le gouverneur militaire prêt à pactiser avec le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi pour démanteler les réseaux transfrontaliers

Parmi les pays voisins qui devraient être associés à  cette approche sécuritaire figurent le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi, a annoncé l’autorité provinciale. Constant Ndima Kongba a expliqué que cela permettra sans doute d’endiguer la criminalité entretenue par un réseau transfrontalier de présumés bandits opérant dans la région. 

« Que ce soit ailleurs, nous allons collaborer avec les services de sécurité, que ce soit au Sud-Kivu, au Maniema, en Ituri, même avec nos amis voisins du Rwanda et de l’Ouganda pour qu’ensemble nous mettions hors d’état de nuire ces bandits, ces criminels qui endeuillent notre population, notre province, qui endeuillent la RDC, pour donner la paix à notre population qui en a beaucoup besoin », a déclaré le lieutenant-général Kongba.

A cette occasion, le gouverneur militaire du Nord-Kivu a en outre laissé entendre que ce réseau, qui a des ramifications dans les pays voisins, est impliqué dans des enlèvements, des vols de véhicules et des braquâmes de convois humanitaires ainsi que d’autres activités criminelles menées en plein jour dans la ville de Goma ainsi que dans les pays voisins. 

Et pour rendre cette lutte efficace, Constant Ndima a également lancé un appel à la justice qui, selon lui, doit accompagner les forces de sécurité dans la lutte contre le crime car elle doit être le bras séculier dans la traque de tous les hors-la-loi et criminels qui sont à la base de l’insécurité dans la juridiction sous son autorité.

Par la Rédaction avec Radio Okapi
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 8 =


error: Content is protected !!