ActualitéPolitique

Crise humanitaire dans l’EST du pays, M. FAYULU se dit ouvert à toute démarche pouvant éradiquer la misère en RDC

Congo Rassure Share


Crise humanitaire dans l’EST du pays, M. FAYULU se dit ouvert à toute démarche pouvant éradiquer la misère en RDC


Par Nicole LufungiCongorassure

Consécutivement à son message de compassion et de solidarité à la population de Goma, Martin FAYULU revient sur l’urgence de reconstituer la cohésion nationale, en vue de trouver des réponses à tous les problèmes que traverse le Pays.

À travers un communiqué officiel, signé par son directeur de cabinet, l’opposant congolais Martin FAYULU MADIDI a fait savoir que la catastrophe naturelle de l’éruption du Nyiragongo est un mal de plus qui vient de s’ajouter à plusieurs autres qui sont déjà à la base de la misère du peuple congolais.

« Outre la catastrophe survenue à Goma, l’impasse institutionnelle à tous les niveaux, la misère criante dans laquelle croupit le peuple congolais, la gestion hasardeuse de la pandémie de Covid-19, la menace dangereuse du tribalisme susceptible d’embraser la RDC, l’effondrement du système éducatif, le délabrement apocalyptique des routes, la clochardisation des fonctionnaires, l’insécurité totale dans la partie Est du pays, etc…., sont autant des défis auquel notre pays fait face » déclare le président national de l’Ecidé et membre de Lamuka.

Parlant du dispositif de l’état de siège en cours dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, Martin FAYULU MADIDI qualifie cette décision de « hâtive et sans préparation. »

Ayant pris conscience de la précarité de la situation globale du pays, il dit voir en cette crise humanitaire actuelle, causée par l’éruption volcanique, « une fenêtre d’opportunité pouvant permettre aux hommes politiques de travailler ensemble » pour trouver solution à tous les maux du pays.

L’opposant congolais réaffirme sa volonté de préserver l’intérêt Supérieur du peuple congolais, confirmant ainsi son adhésion à toute initiative qui pourrait être mise en place enfin de mettre autour d’une même table tous les acteurs politiques en vue de solutionner les maux qui rongent le peuple congolais.

« En ces moments difficiles pour le pays, nous sommes convaincus que toute démarche encadrée par les chefs des confessions religieuses de notre pays et soutenue par tous les congolais(es) dans les sens de réunir toutes les parties prenantes en vue de reconstruire la cohésion nationale brisée, bénéficiera de l’adhésion du président élu » précise la correspondance publiée.

La déclaration du politicien Martin FAYULU fait suite au récent message de l’ex-directeur du cabinet du chef de l’état, Vital Kamerhe. Dans son message, il s’adresse aux leaders politiques, les appelant à l’unité afin de mettre en place des pistes de solutions aux problèmes du peuple, particulièrement à ceux de la population sinistrée de Goma.

Pour rappel, le samedi 22 mai dernier, le volcan Nyiragongo est entré en éruption une nouvelle fois, 19 ans après la dernière éruption. Les dégâts humains et matériels sont immenses, les autorités provinciales dressent un bilan provisoire de 37 morts, plusieurs blessés aux côtés des centaines des maisons brûlées.

Les conséquences de cette catastrophe continuent cependant à produire des effets sur la ville, avec une série des secousses sismiques signalées depuis le dimanche dernier.

Lire également : 

Éruption Nyiragongo : Le Gouvernement apporte son assistance aux sinistrés, des vivres et non vivres ainsi que des médicaments remis !

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 − 14 =


error: Content is protected !!