ActualitéSécurité

Djugu : Qui contrôle réellement la localité de Fataki?

Congo Rassure Share

Djugu : Qui contrôle réellement la localité de Fataki?


Par Marcus J. Loika –CongoRassure/ Ituri
Après d’intenses combats, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo annoncent que ses éléments ont repris la localité de Fataki l’après-midi de ce dimanche 13 juin 2021. Fataki qui est situé dans le territoire de Djugu en Ituri, à 80km de la ville de Bunia, sur la RN27, a été depuis le début du week-end dernier le théâtre de plusieurs affrontements entre les militaires des forces régulières et les assaillants regroupés dans la milice de la CODECO.

Sans pour autant révéler le bilan approximatif de l’opération qui aurait conduit à la reprise de Fataki des mains des rebelles, le porte parole de l’armée en Ituri indique que les militaires de FARDC ont repoussé l’ennemi loin du centre de la localité où il y a eu accrochage. « Les miliciens n’ont pas récupéré Fataki. En ce moment, Fataki et ses environs sont sous le contrôle de l’armée » a annoncé le lieutenant Jules Ngongo, porte parole de l’armée en Ituri,  joint par CongoRassure.

Pourtant, d’autres sources sur place à Fataki ont déclaré que le centre commercial est resté longtemps sous le contrôle des miliciens de URPDC-CODECO qui ont pu déloger l’armée nationale depuis la matinée de ce dimanche. Dans un élément sonore devenu depuis virale, dans lequel on entend une voix d’homme attribuée à un des portes paroles de la milice de la CODECO, celui-ci déclare que jusqu’à l’enregistrement de cet audio, à la mi-journée de ce dimanche, ils avaient le contrôle du centre commercial.

Ce pseudo porte-parole de la CODECO qui indique que les miliciens ont intensifié les attaques sur la localité de Fataki, révèle que la milice était disposée à un moment donné à déposer les armes et se rendre aux autorités, mais le groupe rebelle aurait changé d’avis au vu des nombreuses arrestations arbitraires. Il exige de ce fait la libération des personnes arrêtées car soupçonnées de travailler avec la CODECO.

Pour rendre la situation est peu plus confuse, d’autres informations reçues de la zone indiquent que les rebelles se sont bel et bien retirés de la localité après s’être livrés à un pillage systématique des boutiques, magasins et autres biens de la population.

Qui dit alors vrai ? Pour l’instant on se contente de la version de l’armée nationale, qui a assuré avoir neutralisé une vingtaine des miliciens de la Codeco et avoir récupéré plusieurs armes Ak47. Le porte-parole des FARDC a également annoncé que plusieurs assaillants ont été blessés au cours des différents accrochages et que certains sont internés dans une structure médicale de Fataki pour des soins appropriés.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 − 5 =


error: Content is protected !!