Actualité

Entrée effective de la RDC dans l’EAC : “Si des mesures ne sont pas prises, nous dirons adieu à nos petites industries de l’Est du pays”

Congo Rassure Share

Entrée effective de la RDC dans l’EAC : “Si des mesures ne sont pas prises, nous dirons adieu à nos petites industries de l’Est du pays”


La République démocratique du Congo est désormais le septième membre effectif de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC). Cette adhésion est très prometteuse sur le plan commercial. Pourtant, elle représente également un défi majeur, notamment en ce qui concerne le libre-échange entre les pays membres.

EAC- Entrée effective de la RDC dans l'EAC : “Si des mesures ne sont pas prises, nous dirons adieu à nos petites industries de l'Est du pays”

Pour Patient Sayiba (photo) , homme politique et expert en transport et facilitation du commerce, avec cette adhésion, les autorités congolaises doivent prendre des mesures adéquates pour sauver les industries congolaises.

Pour cet expert, en effet, si rien n’est fait dans ce sens, la République démocratique du Congo pourra dire adieu à ses petites industries situées dans sa partie orientale. « La Fédération des entreprises du Congo et la communauté des affaires de la RDC doivent être très vigilantes dans ce processus », exhorte-t-il, soulignant qu’il ne fait que prévenir du danger qui guète le pays.

Patient Sayiba, qui dit tout de même soutenir l’intégration régionale africaine, explique qu’il a surtout une « passion pour un Congo fort ». Il craint par ailleurs que la RDC ne devienne à terme un dépotoir pour les autres pays membres.

« Je préviens, je ne prophétise pas, si des mesures sérieuses ne sont pas prises par les autorités, la RDC ne sera qu’un dépotoir pour les produits de tous les pays de la région », dit M. Sayiba.

Avec l’entrée de la RDC dans l’EAC, cette communauté devient un marché de plus de 280 millions de consommateurs, a analysé Africa Report en mars dernier. Les experts s’accordent par conséquent à dire que Kinshasa devrait en profiter pour multiplier sa production afin d’écouler les produits made in Congo, d’autant que, selon les données disponibles, les membres de l’EAC ont exporté pour 941 millions de dollars de marchandises vers la RDC en 2019, alors que leurs importations ne représentaient que 5% de la valeur de ces exportations.

Pour rappel, la République démocratique du Congo (RDC) est officiellement devenue lundi le 7e pays membre de l’EAC. Le ministre des Affaires étrangères a déposé au siège à Arusha les instruments de ratification de l’adhésion au traité instituant cette Communauté qui consacre aussi la libre circulation des personnes avec la suppression de l’obligation de visa pour les courts séjours aux citoyens des États membres.

KMC, Kinshasa
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 + 18 =


error: Content is protected !!