Actualité

Éruption Nyiragongo : Le député Alexandre Muhasa plaide pour l’installation des sites de repos sur les chemins qu’empruntent les déplacés

Congo Rassure Share


Éruption Nyiragongo : Le député Alexandre Muhasa plaide pour l’installation des sites de repos sur les chemins qu’empruntent les déplacés


Par Lwanzo K. Congorassure/Kinshasa 

À la demande du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Kongba Constant Ndima, la population de GOMA a pris la route de l’exode pour prévenir une éventuelle éruption dont la menace n’est pas encore totalement écartée.

Une partie de la population a pris la direction de la cité de Saké, qui selon les dernières informations venant des autorités provinciales, est maintenant saturée. Une deuxième partie a pris la direction de la ville voisine de Bukavu. Un troisième groupe a traversé la frontière pour le Rwanda, et un dernier groupe a pris la direction de la partie Nord, de la province du Nord-Kivu.

Le député Alexandre Kambale Muhasa se dit préoccupé au plus haut niveau par ces déplacements. L’élu du Bloc Uni pour la renaissance et l’émergence du Congo, BUREC, adresse ses sincères condoléances aux familles qui, par cette circonstance de l’éruption volcanique ont perdu les leurs.

« Nous compatissons de même avec les familles dont les maisons et plusieurs biens de valeur ont étés calcinés et d’autres continuent à subir des destructions suite à cette catastrophe naturelle dont l’issue n’est pas encore connue » indique l’élu du territoire de Lubero.

Le député national remercie le Gouvernement central pour « sa souplesse et d’avoir déployé d’urgence une équipe pour suivre de très près la situation et apporter assistance aux populations victimes. » 

Malgré l’amplification de la panique après les annonces de l’OVG et du numéro un provincial sur la menace qui pèse encore sur la ville de Goma, Alexandre Muhasa salue ces différentes communications à la population, qui selon lui constituent « une anticipation qui a manqué avant la première éruption. »

Cependant, comme la population a pris les chemins vers diverses directions dont Masisi, Rutshuru, Kiwanja, Lubero et Butembo. Le député Muhasa demande à la Taskforce du gouvernement sur place, à la MONUSCO et autre partenaires humanitaires de tout faire pour rendre facile les différents déplacements de la population.

« Je leur demande d’aménager d’urgence cinq sites de repos sur les tronçons routiers Goma-Kiwanja et Goma-Sake-Kitsanga et les approvisionnés en eau, nourritures (biscuits, jus, etc) et en médicaments pour les premiers secours » plaide-t-il.

Avant de poursuivre : « les embouteillages risquent de ne pas permettre aux personnes en déplacement d’atteindre le lieu de destination malgré la forte mobilisation des véhicules ». Il explique qu’on pourra recourir aux hélicoptères de la MONUSCO pour approvisionner ces sites de repos. « Les sites d’accueil doivent être organisés à Saké, Kitsanga, Rutshuru, Kiwanja » souligne le député du BUREC.

Aux habitants des villages d’accueil, il leur demande de montrer « la solidarité sociale » du Nord-Kivu et de la RDC, en recevant les personnes déplacées. Il leur demande également de leur donner la nourriture et de prendre soin d’elles dans la mesure de leurs moyens. 

« Aux chefs des villages d’accueil, je les exhorte à organiser un comité d’accueil et d’assistance dans chaque village de refuge, notamment Saké Kitsanga, Rutshuru, Kiwanja » insiste l’élu de Lubero, au Nord-Kivu.

Et de conclure, qu’il espère que les autorités vont prendre en compte ces quelques recommandations stratégiques qui pourront contribuer à réconforter ceux qui sont en détresse et qui traversent une période difficile après l’éruption volcanique du week-end dernier.

Lire également : 

Éruption – Nyiragongo : Aidez ces familles à retrouver leurs proches!

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 − 5 =


error: Content is protected !!