Actualité

Éruption Nyiragongo : Le Ministre Mpanda va devoir s’expliquer devant les députés sur la gestion de l’OVG

Congo Rassure Share


Éruption Nyiragongo : Le Ministre Mpanda va devoir s’expliquer devant les députés sur la gestion de l’OVG


Par Christina MK. –CongoRassure / Kinshasa

Au lendemain de l’éruption du Nyiragongo, la gestion de l’observatoire volcanologique de GOMA a été propulsée devant les projecteurs et décortiquée sous tous les angles. Plusieurs révélations ont finies par être faites, notamment la gestion calamiteuse de cette institution, le manque de financement du gouvernement central, plusieurs mois d’arriérés des salaires des agents et l’absence des matériels adéquats pour la surveillance des volcans. Finalement, il a été déduit que cet organe qui était censé suivre de près l’évolution du Nyiragongo et autres volcans se trouvant dans le parc national des Virunga, ne faisait plus son travail correctement depuis plusieurs mois.

Les députés nationaux et représentants du peuple veulent voir clair sur cette question. C’est à l’issu d’un débat animé pour juger de  l’opportunité de l’interpellation du Ministre de tutelle, qui est celui de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, que les élus nationaux se sont exprimés sur le sujet.

Le mercredi 2 juin, au cours d’une séance plénière à huis clos,ils ont approuvé l’interpellation du ministre José Mpanda. Celle-ci, initiée par le député Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa s’articule autour des activités de surveillance volcanologique.

L’élu de GOMA, qui a vu des milliers de ses électeurs prendre le chemin de l’exode, des maisons détruites et plus d’une trentaine des morts, reproche plusieurs griefs au Ministre MPanda. Principalement, « Une défaillance délibérée dans la gestion de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG), qui n’avait pas permis d’alerter sur l’éruption du 22 mai dernier. »

Le député Kasekwa souhaite que certaines autres préoccupations trouvent réponses au cours de l’exposé du Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique à l’assemblée nationale.

Étant l’un des représentants légaux des habitants de GOMA, Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa voudrait savoir

Quel est le diagnostic actuel de l’OVG au regard des défis de la surveillance permanente des volcans et du gaz méthane du lac Kivu ? Et qu’en est-il des détournements de la moitié des salaires des agents de l’OVG ainsi que l’inadéquation entre le nombre d’agents sur les listings de l’OVG et l’effectif prévu au budget de l’Etat? Quel est le montant des fonds reçus des partenaires extérieurs? Comment ont-ils été gérés pour justifier? Et quelles sanctions avaient été réservées aux fautifs?

Enfin, l’élu de Goma, voudrait savoir quel est le plan que le gouvernement a mis sur pied pour s’assurer que l’OVG ne fera plus face aux défis de prise en charge et pourra prévenir les risques permanents que courent les populations locales.

Le Ministre José Mpanda dispose de 8 jours à dater de sa notification pour se présenter à l’assemblée en vue de s’expliquer et répondre aux préoccupations des élus nationaux. Et son interpellation à l’assemblée nationale peut déboucher à des recommandations des députés nationaux ou encore à une motion de défiance.

Pour rappel, lors de sa descente sur GOMA pour suivre de près l’évolution de la situation après l’éruption du Nyiragongo, le Ministre José MPanda avait reconnu une « mauvaise gestion » du matériel mis à la disposition de l’Observatoire Volcanologique de Goma. Il avait promis suivre de près les listes de nouveaux équipements à acheter et de payer des primes aux chercheurs et même aux techniciens et administratifs qui ont enregistré plusieurs mois des arriérés des salaires.  

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 − 12 =


error: Content is protected !!