Non classé

État de siège à Beni : la surveillance à la barrière de Mukulya saluée par certains usagers du tronçon routier Beni-Butembo

©Droits tiers
Congo Rassure Share

État de siège à Beni : la surveillance à la barrière de Mukulya saluée par certains usagers du tronçon routier Beni-Butembo


Par Nicole Lufungi –CongoRassure/ Beni 

Après la série d’attentats enregistrés en ville de Beni, au Nord-Kivu, les autorités locales ont renforcé la sécurité dans plusieurs endroits stratégiques, notamment à la barrière de Mukulya.

Des centaines de véhicules circulent chaque jour entre Beni et Butembo par la barrière de Mukulya. Depuis l’instauration de l’état de siège, un contrôle spécial est observé à cette barrière afin d’empêcher toute infiltration dans les deux villes. Cette mesure exceptionnelle vient d’être renforcée avec la recrudescence des attentats à la bombe dans la ville de Beni.

A Mukulya, les soldats des FARDC affectés à la barrière demandent à chaque passager de présenter sa carte d’identité, puis le véhicule est fouillé et inspecté. Dans le cas où un colis, quelle que soit sa composition, est appréhendé sans aucune pièce justificative, le propriétaire du colis est invité à s’expliquer devant le commandant. Si le propriétaire n’est pas présent, c’est au chauffeur de s’expliquer.

« Cette technique permet de détecter les colis suspects, car les rebelles s’approvisionnent en médicaments et en produits non alimentaires auprès des personnes qui entrent et sortent de la ville », explique à CongoRassure, l’un des militaires affectés à cette barrière.

Quant aux usagers de ce tronçon, ils sont satisfaits de ce contrôle systématique : « Plusieurs produits illicites passaient ici sans aucun contrôle, ainsi que des sujets suspects. Je suis heureux que les militaires effectuent le contrôle sans être influencés par qui que ce soit. Avant, il suffisait d’être connu par un agent de la barrière et on passait sans même brandir sa carte d’électeur, mais avec la guerre qui fait rage dans notre région, il faut se méfier de tout le monde » déclare Paluku Joachim, un des usagers de cette route.

Il est important de noter que la barrière de Mukulya, située à environ 9 kilomètres du centre de Beni, ouvre l’une des plus importantes routes commerciales de la région, le tronçon de 54 km entre Beni et Butembo. « C’est une route très fréquentée, il est donc prudent d’éviter de s’y aventurer sans documents d’identité afin de ne pas être considéré comme un intrus », conseillent les services spécialisés.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 + 9 =


error: Content is protected !!