ActualitéSécurité

État de Siège-Beni : L’armée arrête 11 hommes recrutés par les ADF sur fond de ruse

Congo Rassure Share

État de Siège-Beni : L’armée arrête 11 hommes recrutés par les ADF sur fond de ruse


Par Christina MK.Congorassure.com

le dynamisme impulsé par l’instauration de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri porte déjà des fruits. Les services des renseignements des Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont doublé de vigilance et de surveillance sur toute l’étendue du territoire de Beni. Ce jeudi 20 mai 2021, ces services ont découvert un réseau de recrutement des ADF et ont arrêté, à temps, les nouvelles recrues.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont mis la main sur un total de 11 hommes, tous des civils et prétendument creuseurs artisanaux. C’est à la barrière de Luna, à la frontière entre la province du Nord-Kivu et celle de l’Ituri, que le périple de ces voyageurs, qui étaient sans papiers, s’est arrêté.

Selon les premières informations réunies, ils sont venus de la province voisine du Sud-Kivu. Interrogés par l’armée, ces creuseurs artisanaux ont déclaré avoir été recrutés à Bukavu où le recruteur est bien connu. À en croire leurs explications, il leur a promis du travail dans une carrière d’exploitation minière, en territoire de Mambasa, en Ituri.

L’armée régulière, à travers le lieutenant Antony Mwalushay, porte-parole des opérations sokola 1 dans le grand Nord, a indiqué que c’est une des nouvelles méthodes employées désormais par l’ennemi pour recruter des nouveaux éléments. “C’est une de leurs ruses pour opérer très loin de la région de Beni” a souligné le porte-parole.

Les premiers éléments de l’enquête laissent transparaître que le recruteur a berné ces creuseurs artisanaux. Malheureusement, tout porte à croire qu’ils ont été victimes d’une ruse bien ficelée.

Ces jeunes ne savaient même pas qu’ils venaient travailler avec les ADF. Certains ont été sensibilisés par les membres de leurs familles” a déploré le lieutenant Antony Mwalushay. Il indique que ces jeunes ont été facilement séduits par l’offre car ils étaient réellement dans le besoin et n’avaient aucune activité génératrice des revenus. “Ils ont cru venir à Beni pour bien gagner leurs vies” déclare le porte-parole de l’armée.

Faites attention quand un individu vous propose un travail à Beni” recommande le lieutenant Mwalushay à tout le monde.  Il explique que tout est loin d’être rose dans la région, et exhorte les congolais à être vigilants pour ne pas tomber dans le piège de l’ennemi.

Les services spécialisés comptent, après une audition un peu plus poussée, reconduire les 11 hommes à Bukavu, au Sud-Kivu.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
19 + 12 =


error: Content is protected !!