ActualitéSécurité

État de siège Nord-Kivu : « Ceux qui ont des jeunes gens dans les groupes armés, dites à ces jeunes de les quitter » Carly Nzanzu

Congo Rassure Share

 

État de siège Nord-Kivu : « Ceux qui ont des jeunes gens dans les groupes armés, dites à ces jeunes de les quitter » Carly Nzanzu


Par Lwanzo K.Congorassure

Dans moins des 24 heures, Carly Nzanzu Kasivita va passer la main au gouverneur militaire fraîchement nommé, le lieutenant Général Luboya Nkashama. Profitant de ses dernières heures aux commandes avant un départ momentané, le gouverneur du Nord-Kivu a rassemblé ce mercredi 5 mai 2021, tous les agents du gouvernorat pour leur passer un message important : « L’état de siège, c’est pour notre bien. »

« Mobilisons-nous tous derrière le Gouverneur lieutenant général, qui arrive, pour la réussite de sa mission lui confiée par le Chef de l’État ». C’est avec un visage serein et une voix pleine d’espoir que Carly Nzanzu lance cet appel à ses administrés. C’est aussi plein de confiance et visiblement  maîtrisant bien son sujet, que le gouverneur Kasivita apparaît devant ses agents. Presque perdus et inquiets de leurs avenirs respectifs, ils ont été tous rassurés par l’exécutif provincial.

« Je vous ai réunis pour vous dire qu’il faut bien accueillir le lieutenant général Gouverneur qui arrive incessamment pour prendre fonction » a indiqué le gouverneur. Avant de poursuivre : « L’ordonnance du Président de la République sur l’état de siège a respecté toutes les procédures, nous devons soutenir cette mesure pour nous ramener la paix ».

Carly Nzanzu invite tous les agents du gouvernorat à ne pas considérer la nomination d’une gouverneur militaire comme une punition du Chef de l’Etat mais l’inscrire parmi les voies choisies par les autorités nationales pour la recherche de la paix au Nord-Kivu. « Croyons à la parole du Chef de l’État, et surtout le souci qui l’anime de ramener la paix. Au-delà de tout, soutenons le Président de la République dans toutes ses démarches visant à ramener la paix che nous » a t’il déclaré.

Revenant sur la question de la multiplicité des groupes armées et d’une possible complicité, Carly Nzanzu explique que bien que l’appel de Mbosso appelant les locaux à quitter les groupes armés était à la base de plusieurs protestations, il est important de sensibiliser ceux qui y sont réellement afin de les ramener à la raison. « Ceux qui ont des jeunes gens encore dans les groupes armés, il faut leur dire de les quitter » a recommandé le gouverneur de province, conscient que la traque qui va être enclenchée durant l’état de siège, sera sans pitié.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 + 2 =


error: Content is protected !!