Actualité

Goma : les assujettis à la taxe de péage sur les ponts et les routes d’intérêt urbain réagissent

Congo Rassure Share

Goma : les assujettis à la taxe de péage sur les ponts et les routes d’intérêt urbain réagissent


Après la publication du communiqué du maire policier de la ville de Goma sur le paiement de la taxe de péage sur le pont et routes d’intérêt urbain, les réactions des usages des toutes les routes de la ville volcanique fusent de presque partout.
Goma : Les assujettis à la taxe de péage sur les ponts et les routes d’intérêt urbain réagissent
Les assujettis à la taxe de péage sur les ponts et les routes d’intérêt urbain réagissent

Tous les conducteurs auto de la ville disent avoir du mal à comprendre cette nouvelle taxe qui vient de leur être imposée de manière imprévisible par le chef de l’exécutif urbain de Goma. Dans un entretien avec CONGORASSURE.CD, les propriétaires de véhicules et taximen de Goma supposent que la mairie devait avant tout lancer une campagne de sensibilisation pour amener les assujettis à cette taxe à avoir connaissance de cette dernière et surtout la contrepartie directe que celle-ci propose aux usagers des routes d’intérêt urbain de Goma, comme le veut la caractéristique d’une taxe par définition.

Par ailleurs, les conducteurs des bus de transport en commun supposent que le maire de Goma n’a aucune considération envers eux. Ils estiment par ailleurs que, l’autorité urbaine doit renforcer sa qualité communicative et collaborative avec ses partenaires routiers lorsqu’il veut initier toute perception de taxes urbaines.

Cette taxe est établie conformément à l’ordonnance-loi no 18/004 du 13 mars 2018 et à l’arrêté Provincial no 01/115/CAB/GP-NK/2022 portant approbation des prévisions budgétaires de la ville de Goma pour l’exercice 2022 du Gouverneur de province du Nord Kivu a été réactivée depuis le 9 juin dernier, après qu’elle a été suspendue momentanément par le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita il y a trois ans. C’était sur demande de l’APENOKI qui, effet, estimait que, la taxe de péage sur les ponts et routes d’intérêt urbain que la mairie de Goma percevait auprès des automobilistes usagers des routes de la ville de Goma était « illégale ».

Pour cette réapparition de ladite taxe, les assujettis sont repartis en différentes catégories en l’occurrence des motards soumis au paiement d’une somme 5000 FC, les taxis voiture et bus de transport en commun qui paieront 14.500 FC, les trottinettes et chariot verseront la somme de 2000 FC.

Par ailleurs, cette taxe payable une fois l’an, comme l’indique la mairie de la ville touristique vise garantir la réparation des routes de la ville de Goma afin de le maintenir dans un état confortable.

Pour rappel, la mairie de Goma avait depuis le 9 juin demandé aux assujettis de s’acquitter de cette obligation civique dans différents bureaux des corporations des motards pour les taxis motos, les agences de voyage, les ONG et les entreprises communiqueront la liste déclarative de leur charroi automobile au bureau de l’Ordonnancement de la mairie pendant que les usagers indépendants seront, eux, attendus à la comptabilité de la mairie.

Diddy MASTAKI

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 × 3 =


error: Content is protected !!