Actualité

Goma: les fidèles musulmans regrettent l’interdiction par le maire de la ville, de leurs activités au stade pour clôturer le mois de amadan

Congo Rassure Share

Goma: les fidèles musulmans regrettent l’interdiction par le maire de la ville, de leurs activités au stade pour clôturer le mois de amadan


Les fidèles musulmans de Goma disent avoir reçu la décision du Maire de la ville avec un grand regret, celle d’interdiction de toutes leurs manifestations en public au Stade comme ils le font toujours pour clôturer le mois de Ramadan.

Prévues du 1er au 02 Mai prochain, l’autorité urbaine de Goma a motivé sa décision par la situation sécuritaire qui prévaut en ce moment ci dans la ville, demandant aux fidèles de pouvoir se réunir dans leurs mosquées pour éviter que le récalcitrant ne rencontre sur son chemin, la rigueur de la loi.

Dans une exclusivité avec congorassure.cd, le cheikh Amadi Twaha exprime son indignation partagée avec tous les autres fidèles de sa foi, du fait que l’islam est une religion qui prêche la Paix, le savoir vivre, une religion qui apprend toujours les bonnes manières et interdit la désobéissance vis-à-vis des autorités, mais tous les musulmans ont manifesté un grand regret face à cette mesure du Maire.

« _Pour nous, rompre avec le jeûne du ramadan après 30 jours du carême,r ça ne peut pas nous plaire, jamais. La Grande réussite aussi parmi toutes, de ce mois de Ramadan, c’est de nous retrouver tous dans un stade, où nous allons encore suivre les prédications d’ensemble, mais aussi suivre des orientations de ce dont nous devons pratiquer après le Ramadan, mais aussi partager le mois de Ramadan ensemble_ », a dit Amadi Twaha à congorassure.cd.

Ce fidèle de la foi musulmane trouve discriminatoire cette décision.

« _Nous priver de ces activités, nous, nous trouvons cela comme une sorte de discrimination, mais comme l’objet de l’interdiction entre dans le cadre de nous protéger par contre l’insécurité, nous avons manifesté le souci, solliciter même au Maire de la ville de pouvoir alléger la mesure, c’est-à-dire faciliter ou/et disponibiliser le service de la police pour qu’elle puisse sécuriser notre prière au Stade_ », a-t-il poursuivi.

 

Les fidèles musulmans de Goma continuent à espérer à une réponse favorable de la part de l’autorité urbaine pour leir permettre de se réunir, car pour eux, c’est quelque chose de sacrée qu’on veut leur priver, d’où ils pensent que le Maire de Goma pourrait revoit sa décision et calmer ceux qui présentent déjà des frustrations, ainsi trouver le temps de prier ensemble.

 

« Nous disons cela puisque notre pays, la République Démocratique du Congo, est un pays laïc, qui prêche la liberté de religion, et vous allez observer cela dans quelques mois, on ne va pas taxer X ou Y comme religions ayant eu peut-être la possibilité de se réunir dans un stade X-Y, peut-être nous ça tombe mal que la situation sécuritaire n’est pas favorable à nous, ce qui entre dans les prérogatives du Maire, mais nous sommes entrain de vouloir solliciter au près de lui cette mesure exceptionnelle de sécuriser notre prière, nous lui serons vraiment très reconnaissant, et nous sommes sûrs que même Allah sera fier de lui s’il permet aux musulmans de se retrouver_ », renchérit Amadi Twaha, et d’ajouter que ce dans ce sens qu’ils sont entrain d’accepter cette décision, mais avec regret.

Les fidèles de Goma ont eu à envoyer deux leaders de la communauté musulmane pour rencontrer l’autorité urbaine, en vue de lui partager l’inquiétude des musulmans, mais le Maire semblait toujours instister, rapporte notre source, montrant que les paramètres sécuritaires posent toujours problèmes, d’où il n’a pas voulu prendre le risque, mais l’espoir demeure du côté musulman de voir ces paramètres sécuritaires changer et se trouver la joie de célébrer Idil fitri ensemble car 30 jours de carême pour eux la grande réussite reste celle de se retrouver toujours en famille.

« _Tel que le prêche le Coran, si le Maire insiste sur sa décision, nous avons l’obligation de respecter les autorités, et de suivre leurs orientations, dans ce sens là nous allons obtempérer et célébrer selon les sites des mosquées comme il l’a suggéré, nous allons nous organiser et suivre tous nos axes, bien qu’inhabituel_ », conclut-il.

Selon le Cheikh Amadi Twaha, le Prophète, a enseigné aux musulmans, en leur disant et leur montrant que la prière de IDIL FILTRI se fait dans espace grand qui permet à plusieurs musulmans de se retrouver encore en famille.

Emmanuel MWENE, GOMA

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =


error: Content is protected !!