ActualitéSécurité

GOMA : Licencié en Informatique, amoureux de la photographie et de la mode, Yves, 25 ans, a été tué par des bandits armés

Congo Rassure Share

GOMA : Licencié en Informatique, amoureux de la photographie et de la mode, Yves, 25 ans, a été tué par des bandits armés


Yves Kitoga a été tué lundi soir à l’âge de 25 ans. Il a été tué dans la ville de Goma, par des hommes porteurs d’armes à feu dont l’identité reste un mystère.

GOMA : Licencié en Informatique, amoureux de la photographie et de la mode, Yves, 25 ans, a été tué par des bandits armés

La peur du lendemain. Tout le monde l’a depuis un certain temps à Goma. Cependant, avec l’avènement de l’état de siège, qui a entraîné la surmilitarisation du Nord-Kivu, et surtout celle du fief de la province qu’est la ville de Goma, dirigée exceptionnellement par un gouverneur militaire et un maire policier, une lueur d’espoir était née, aussi minime fut-elle.

Mais tenez, cet espoir s’estompe progressivement quand on voit la vitesse à laquelle la situation se détériore. Du coup, la thèse de ceux qui soutenaient que l’état de siège serait probablement inutile se confirme. C’est qui est presque normal lorsqu’en l’espace de deux jours, la vie de deux jeunes hommes dans la force de l’âge est fauchée par des inconnus armés, dont le plan macabre demeure inconnu.

Et du côté des autorités locales et provinciales, même si comme toujours, on annonce des enquêtes, tout porte à croire qu’elles deviendront “éternelles” et sans issue comme les précédentes, craignent les proches des disparus.

Yves Kitoga est la dernière victime en date de cette insécurité urbaine. Celui dont les autres ne verront probablement que d’un œil la photo passée, ou écouteront d’une oreille la nouvelle de sa mort avant de passer à autre chose, avait pourtant une vie, une famille et des rêves plein la tête.

Yves Kitoga n’est pas seulement un numéro. Il n’est pas une victime de plus à ajouter à la liste des personnes dont la vie a été brutalement et prématurément écourtée par l’insécurité dans la ville de Goma. Yves était un jeune homme ambitieux, intelligent, courtois, qui avait toute la vie devant lui.

Affectueusement appelé Sean Baby par ses amis les plus proches, la victime venait d’avoir 25 ans. Yves venait également de terminer ses études en informatique, dans le département réseau. Il est né le 30 décembre 1997 et aimait la photographie, comme en témoigne l’un de ses oncles « il était un excellent photographe ».

Amoureux de la mode, Yves Kitoga était, dès son plus jeune âge, connu dans le monde du mannequinat dans l’Est du pays. Il a eu à participer à plusieurs défilés de mode à Goma et Bukavu. Le défunt, qui avait opté pour l’informatique, aimait aussi le codage et était très bon en programmation informatique, comme en témoignent ses proches.

Feu Yves était également un fan de basket-ball et un adepte de la découverte. Son plus grand rêve était de devenir un jour une grande pointure de la photographie et de la mode et il se battait jour et nuit pour cela.

La victime avec sa mère le 16 janvier 2022, le jour de sa défense. ©source familiale.
Fusillé à quelques mètres de son domicile

Yves a été abattu vers 20 heures locales par des hommes armés à quelques mètres de son domicile, au quartier Himbi. Transporté d’urgence à l’hôpital pour une éventuelle intervention, le jeune homme « a malheureusement succombé à ses blessures », indique une source de sa famille.

En moins de 24 heures, Yves est le deuxième jeune homme à être tué à Goma. Un autre corps découvert sur les rives du lac Kivu est celui d’un jeune artiste connu sous le nom de S-Black.

La société civile locale exige des enquêtes sérieuses afin que les coupables de ces meurtres soient retrouvés et punis conformément à la loi.

KMC et Daudi Amin

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 × 15 =


error: Content is protected !!