Education

Grève à l’EPST Nord-Kivu II : Les enseignants appelés à faire confiance au gouvernement central

Congo Rassure Share

Grève à l’EPST Nord-Kivu II : Les enseignants appelés à faire confiance au gouvernement central


Le directeur de la province éducationnelle Nord-Kivu II appelle les enseignants à faire confiance au gouvernement. Cet appel a été lancé suite au mouvement de grève lancé par l’intersyndicale des enseignants dans certaines sous divisions de l’EPST (Enseignement primaire, secondaire et technique).

Grève à l'EPST Nord-Kivu II : Les enseignants appelés à faire confiance au gouvernement central

Dans une interview accordée à la presse à Butembo le lundi 9 mai, Shalumoo Tsambali Salomon a révélé qu’au moins 2890 nouveaux enseignants ont été intégrés dans la masse salariale d’avril dans sa juridiction.

« Les services de l’EPST ont identifié 128 écoles qui n’étaient pas inscrites sur les listes de paie. Aujourd’hui, nous avons intégré 84 écoles dans le système de paie. Dans ces 84 écoles, nous avons 2 891 nouvelles unités qui ont été intégrées dans la paie. Il s’agit des N.U. qui ont été payées à partir d’avril. Bien sûr, il y a eu un petit retard dans l’envoi des rapports à Kinshasa, donc nous intégrons progressivement les N.U. dans la paie », a-t-il déclaré.

Shalumoo Tsambali Salomon demande aux professionnels de la craie de faire confiance au gouvernement de la RDC pour l’intégration progressive de tous les enseignants N.U.

« A mon niveau, je suis satisfait mais j’encourage le gouvernement à continuer à intégrer les N.U. Je demande aux enseignants de faire confiance au gouvernement, d’être à l’école car bientôt nous allons commencer le contrôle physique », a exhorté le directeur de la province éducationnelle Nord-Kivu II.

Depuis le début du mois de mai, l’intersyndicale des enseignants a annoncé des mouvements de grève dans plusieurs sous-divisions de l’EPST du Nord-Kivu. Il s’agit notamment des sous-divisions de Nziapanda, dans le territoire de Lubero, de Beni, de Kamango et de Bulongo, dans la région de Beni.

Selon Jérémie Kinyangwa, porte-parole de l’intersyndicale du Nord-Kivu 2, les enseignants protestent contre le non-respect par le gouvernement congolais de la promesse contenue dans les accords de Mbwela Lodge signés avec le banc syndical en novembre 2021.

Martin Leku, BUTEMBO
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 × 14 =


error: Content is protected !!