Actualité

Guerre au Nord-Kivu : « Le M23 fait face aux FARDC, qui sont beaucoup plus aguerries et ont beaucoup plus de capacités » (Lt-colonel Harvey Frédéric)

Congo Rassure Share

Guerre au Nord-Kivu : « Le M23 fait face aux FARDC, qui sont beaucoup plus aguerries et ont beaucoup plus de capacités » (Lt-colonel Harvey Frédéric)


Lors de la conférence de presse de la Monusco tenue à Kinshasa le mercredi 14 juin 2022, la question des affrontements entre les FARDC et le M23 soutenu par le Rwanda a été abordée.

Guerre au Nord-Kivu : « Le M23 fait face aux FARDC, qui sont beaucoup plus aguerries et ont beaucoup plus de capacités » (Lt-colonel Harvey Frédéric)

Pour le lieutenant-colonel Harvey Frederic, porte-parole de la Monusco, le M23 a déjà été vaincu militairement, il n’est plus que l’ombre de ce qu’il était en 2012 et 2013.

« Le parallèle entre le M23 de 2012 ou 2013 et le M23 d’aujourd’hui et les conflits qui en découlent ne doit pas être fait facilement. Nous ne sommes pas en 2013 et le rapport de force n’est pas le même. Le M23 a déjà été défait militairement, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Actuellement, le M23 fait face aux forces armées de la République démocratique du Congo, qui sont beaucoup plus aguerries et qui ont beaucoup plus de capacité et de volonté de reprendre le contrôle du territoire et l’intégrité du territoire de la RDC », a-t-il déclaré.

Sur la question de la reconnaissance par la Monusco du soutien du Rwanda au M23, le porte-parole de la Monusco a déclaré que la mission n’a pas pu établir par des preuves l’existence d’un tel soutien.

« Ce n’est pas aux militaires de commencer à réveiller les nations qui font partie de la communauté des États membres d’Afrique centrale, il y a des mécanismes qui existent pour vérifier les allégations. Je m’en tiens aux faits et nous, la force, la MONUSCO, n’avons pas été en mesure d’établir, par nos moyens, des preuves qu’il y a ce soutien », a déclaré le lieutenant-colonel Harvey Frederic.

Selon lui, que ce soit le Rwanda ou l’Ouganda, la mission onusienne n’a aucune confirmation factuelle que les deux pays soutiennent les rebelles du M23.

Par ailleurs, concernant une prétendue collaboration entre l’armée congolaise et les rebelles hutus rwandais du FDLR, le porte-parole de la mission assure qu’à leur niveau ils ont procédé par des vérifications avant d’apporter leur appui. « La force onusienne soutient ainsi qu’il n’y a pas de collusion entre FARDC et FDLR sur le terrain » a souligné le colonel Frédéric.

Il convient de rappeler que la cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita a déclaré souhaiter un dialogue intercommunautaire élargi dans tous les territoires et provinces de la RDC, afin d’examiner les causes profondes de la crise dans la partie orientale.

Gloiredo Ngise
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 − 6 =


error: Content is protected !!