Sécurité

Guerre contre le M23 : Certains habitants de Goma digèrent mal la décision des troupes kenyanes de privilégier les négociations

Congo Rassure Share

Guerre contre le M23 : Certains habitants de Goma digèrent mal la décision des troupes kenyanes de privilégier les négociations


Alors que les troupes kenyanes disent attendre les résultats qui sortiront de Nairobi, les réactions fusent de partout au sein de la population de Goma. Globalement, la nouvelle est mal accueillie dans l’opinion, déçus et en colère plusieurs habitants demandent aux troupes kenyanes de reconsidérer ce choix.
Guerre contre le M23 : Certains habitants de Goma digèrent mal la décision des troupes kenyanes de privilégier les négociations
Guerre contre le M23 : Certains habitants de Goma digèrent mal la décision des troupes kenyanes de privilégier les négociations

A Goma, fief du Nord-Kivu, l’une des provinces les plus meurtries de la République démocratique du Congo, nombreux sont ceux qui contestent la position prise par les troupes kenyanes venues dans le cadre des forces régionales de l’EAC. De nombreux Gomatraciens s’interrogent sur les véritables raisons de la présence des troupes kenyanes dans leur ville, si elles ne veulent pas se battre.

Contacté par congorassure.cd, Etienne Kambale, président de la société civile thématique Bonne Gouvernance pense qu’il est essentiel de rappeler aux troupes kenyanes qu’elles sont venues pour se battre et non donner la priorité aux négociations à Nairobi est contradictoire. « La société civile Bonne Gouvernance du Nord-Kivu trouve que les propos tenus par les troupes kenyanes sont en contradiction avec les intérêts et les droits de la population du Nord-Kivu, surtout ceux qui sont dans les camps de déplacés de Kanyaruchinya et d’ailleurs. Si ces troupes sont vraiment venues pour aider la RDC, il est temps d’agir, sinon elles risquent de passer pour des touristes », a déclaré Etienne Kambale.

Un acteur politique de la ville de Goma a par ailleurs fait écho à ce point de vue. « Sont-ils ici pour le tourisme, pour visiter nos parcs ?… pourquoi sont-ils déployés s’ils savent qu’ils ne vont pas se battre ? Ils devraient suivre les pourparlers comme n’importe quel spectateur dans leur propre pays plutôt que de se précipiter au Congo sans aucune urgence de se battre. Il semble qu’ils étaient pressés de venir à Goma mais dans quel but ? C’est la question! Quand le général kenyan dit qu’ils feront tout pour protéger l’aéroport de Goma contre les menaces du M23, mais ils ne sont pas venus se battre au milieu de l’aéroport, l’aéroport de Goma est encore bien gardé, ils devraient plutôt se battre à Bunagana, Kiwanja, et toutes les autres agglomérations sous le contrôle de l’ennemi », fulmine Alain CUMA, qui ne cache pas sa consternation.

D’un autre côté, une habitante de Goma qui s’est également confiée, soutient que le processus des pourparlers n’est pas non plus une voie à négliger, étant donné que la guerre a toujours eu des conséquences fâcheuses. D’après elle, « si les pourparlers échouent, c’est à ce moment-là qu’on peut adopter l’option du combat ». « Je pense que les négociations sont bonnes, vous savez que la guerre n’est pas bonne et la population de Goma en est consciente, c’est-à-dire qu’on ne peut pas la souhaiter », justifie Sophie KWABO. « Si on peut suivre le chemin des négociations tant que ça mène à quelque chose, tant mieux ! Mais si cela ne mène à rien, je pense que la réponse sera claire. Nous continuerons sur la voie de la force parce que cela fait déjà plus de 25 ans que nous en avons assez, ici, dans l’est de la RDC”.

Plusieurs autres habitants de Goma contactés par congorassure.cd disent clairement vouloir à tout prix voir les troupes déjà déployées en RDC dans le cadre des forces régionales de l’EAC entamer des opérations militaires, ce qui est, selon eux, leur mission.

Emmanuel MWENE, Goma

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 × 4 =


error: Content is protected !!