Education

Guerre contre le M23 : Inquiets pour la sécurité de leurs enfants, certains parents de Goma proposent une suspension temporaire des activités scolaires

Congo Rassure Share

Guerre contre le M23 : Inquiets pour la sécurité de leurs enfants, certains parents de Goma proposent une suspension temporaire des activités scolaires


Certains parents d’élèves de la ville de Goma demandent une suspension temporaire des cours dans les différentes écoles primaires de la ville suite à l’incertitude sécuritaire dans la province du Nord-Kivu, une situation liée aux combats en cours entre les militaires congolais et les rebelles du mouvement du 23 mars, le M23.
Guerre contre le M23 : Inquiets pour la sécurité de leurs enfants, certains parents de Goma proposent une suspension temporaire des activités scolaires
Guerre contre le M23 : Inquiets pour la sécurité de leurs enfants, certains parents de Goma proposent une suspension temporaire des activités scolaires

Ces parents ont exprimé ce souhait le mercredi 16 novembre 2022, au lendemain de la panique qui a caractérisé la ville volcanique lors du déplacement massif des personnes déplacées de Kanyaruchinya après les rumeurs de la présence présumée des rebelles du M23 dans les environs de Kanyaruchinya, un village situé à environ six kilomètres de la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Si certains parents se limitent aux écoles primaires, d’autres étendent cette demande aux écoles secondaires locales, car ils estiment que la vie des enfants est exposée à une multitude de dangers en cette période difficile de la guerre entre les FARDC et le M23, qui se déroule désormais à plus de trente kilomètres de Goma.

« Au rythme où vont les choses dans cette guerre, nous demandons aux autorités politiques et administratives, en collaboration avec les autorités scolaires, de voir ce qui peut être fait pour suspendre les activités scolaires jusqu’à ce que nos forces armées, déterminées à chasser l’ennemi, puissent les éloigner le plus possible de la ville », a déclaré Immaculée sur un ton inquiet.

Pour ces parents, ce n’est qu’une question d’une ou deux semaines avant que tout ne revienne à la normale en matière de sécurité. Ils estiment que ce sera pas tout aussi handicapant au point de perturber considérablement le calendrier scolaire comme c’était le cas notamment avec le coronavirus.

Par ailleurs, face à cette inquiétude présentée par certains parents, un enseignant de Goma interrogé par CONGORASSURE.CD a appelé les parents à rester calmes. Pour Vedastus Kyenge, “la situation reste sous contrôle de nos autorités. Il n’y a rien d’alarmant”, car dit-il, “nos autorités ont toute la situation en main avec toutes les précautions possibles pour protéger les enfants dans les écoles”.

Diddy MASTAKI, Goma

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 − 2 =


error: Content is protected !!