Politique

Guerre dans l’Est : Les Congolais devraient manifester contre le Président de la République (JM Kabund)

Congo Rassure Share

Guerre dans l’Est : Les Congolais devraient manifester contre le Président de la République (JM Kabund)


Lors de son point de presse tenu lundi dans la capitale Kinshasa, Jean-Marc Kabund, devenu un opposant au gouvernement dont il a été pendant trois ans l’un des plus grands ténors, a déclaré que la population devrait demander des comptes au président Tshisekedi qui, selon lui, ne parvient pas à vaincre le M23 et à pacifier la partie orientale du pays.

Guerre dans l’Est : Les Congolais devraient manifester contre le Président de la République (JM Kabund)

“La question de l’insécurité dans la partie Est de notre pays reflète clairement l’incapacité de M. Tshisekedi à imposer la paix, la sécurité, l’ordre et la discipline dans le pays”, déclare Jean-Marc Kabund, insistant notamment sur l’occupation de la cité stratégique de Bunagana par le M23.

Pour ce député national connu pour ses communications sans filtres et risquées, au lieu de faire des marches de soutien aux Forces armées de la République démocratique du Congo ou de marcher contre l’ambassade du Rwanda en RDC, “le peuple congolais devraient marcher contre Tshisekedi”.

“Comment voulez-vous que la partie orientale soit sécurisée, alors que nous n’avons pas de politique claire en matière de défense et de sécurité. Le régime Tshisekedi n’a rien investi dans l’armée”, affirme Kabund, qui se dit surpris que “chaque week-end Félix Tshisekedi se la coule douce comme si tout allait bien dans le pays”.

Il rappelle que « l’État n’est pas la 10e rue » car il explique que son ancien leader, dont il était un proche collaborateur, ne maîtrise pas le concept de l’État. « Tout ce que je peux faire, c’est de mobiliser le peuple pour chasser Félix Tshisekedi en 2023, pour chasser ce régime d’incompétents », poursuit-il.

Pour lui, c’est la solution finale, compte tenu de la situation actuelle du pays. Le peuple a des dirigeants irresponsables qui font une diplomatie de complexe et de complaisance. Ces gouvernants ont fini par désacraliser le parlement avec des examens de sujets sans pertinence et en faisant de la chambre basse, un lieu de règlement de comptes, explique-t-il.

Jean-Marc Kabund estime qu’il est temps de sauver « le navire RDC », qui a, selon ses explications, un capitaine qui le mène sans boussole. “ Si je dois établir ma responsabilité, c’est de regretter d’avoir contribué substantiellement à ce que Félix Tshisekedi soit président de la République. Mais je ne vais pas regretter pour ça parce que j’étais le chef du parti […] Je suis tenté de ne pas regretter aujourd’hui afin que l’UDPS accède au pouvoir. Mais je regrette le chef, celui en qui nous avions placé notre confiance. Je crois que c’est une page que nous devons tourner rapidement”, dit-il.

Au cours d’un point de presse tenu lundi à Kinshasa, JM Kabund a sévèrement critiqué le régime Tshisekedi qui pour lui se caractérise par l’amateurisme, le mensonge et la concussion. Il a annoncé à cette occasion qu’il fait désormais partie de l’opposition congolaise.

La Rédaction
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 × 29 =


error: Content is protected !!