Sécurité

Impraticabilité de la route menant à la douane d’Ishasha au Nord-Kivu : l’ACCAD menace de ne plus faire de déclaration des marchandises

Congo Rassure Share

Impraticabilité de la route menant à la douane d’Ishasha au Nord-Kivu : l’ACCAD menace de ne plus faire de déclaration des marchandises


A l’issue d’une assemblée générale tenue mercredi, l’association congolaise des commissionnaires agrées en douane du Nord-Kivu (ACCAD) a exprimé sa consternation face à la dégradation avancée de la route d’Ishasha. Si rien n’est fait, les membres menacent de prendre une décision radicale.
Impraticabilité de la route menant à la douane d’Ishasha au Nord-Kivu : l'ACCAD menace de ne plus faire de déclaration des marchandises
Impraticabilité de la route menant à la douane d’Ishasha au Nord-Kivu : l’ACCAD menace de ne plus faire de déclaration des marchandises

L’association congolaise des commissionnaires agrées en douane du Nord-Kivu a tenu une assemblée générale le mercredi 28 septembre à Goma, fief de la province du Nord-Kivu. Au terme de cette rencontre, le président provincial de l’ACCAD  Delliance Tsongo Matabishi a déclaré que, « si dans 20 jours la route de la douane d’Ishasha dans le territoire de Rusthuru n’est pas réhabilitée, ils ne feront plus de déclarations de marchandises ».

Il a en outre rappelé que la douane d’Ishasha est devenue l’une des principales entrées de marchandises en provenance de l’étranger après la fermeture de celle de Bunagana occupée par les combattants rebelles du M23. D’où son appel pathétique aux autorités pour qu’elles prennent les choses en main afin d’éviter que cette douane soit à son tour hors d’usage, cette fois-ci en raison de l’infrastructure routière.

« Nous avons déjà écrit au gouverneur pour qu’il prenne des dispositions pour que par exemple le parking d’Ishasha reçoive les cargaisons en provenance de l’Ouganda, du Kenya et de l’océan Indien, mais curieusement rien n’a été fait. Cette route avait l’habitude de recevoir 2 véhicules par jour mais maintenant elle en reçoit 10 à 20. La route est dans un état de détérioration terrible. Nous venons d’organiser cette réunion pour dire que si cette route n’est pas réhabilitée dans 20 jours nous allons arrêter de travailler, nos clients ne peuvent pas passer à chaque fois non seulement sur des routes non sécurisées mais aussi impraticables » a déclaré M. Tsongo, rappelant que les membres de l’ACCAD paient des taxes, le paiement de la route, le Foner, mais curieusement rien ne bouge.

Par ailleurs, le président de la structure a également évoqué le fait que certaines personnes, depuis maintenant un temps, se prétendent déclarants en douane alors qu’elles sont loin de l’être. « Des poursuites judiciaires seront engagées contre ceux qui se font passer pour des déclarants en douane sans qualité » a d’emblée prévenu Delliance Tsongo. D’après lui, il est impératif de rétablir l’ordre afin d’éviter que cette situation ne devienne beaucoup plus préoccupante.

Il faut noter qu’au cours de cette assemblée générale tenue à Goma, les membres de l’association congolaise des commissionnaires agrées en douane du Nord-Kivu se sont réunis pour parler surtout du fonctionnement et de l’organisation de leur structure. L’assemblée générale a vu la participation des chefs d’agences douanières et de leurs déclarants.

Pacheko Kavundama, GOMA
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 − 8 =


error: Content is protected !!