ActualitéEconomie

INDUSTRIE – RDC : « Congo Bio-Végétal » bientôt compétitif à l’international grâce aux encadrements des Ministres Paluku et Bussa

Congo Rassure Share
Le Ministre de l’Industrie Julien Paluku et son collègue du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa. Droits tiers


INDUSTRIE – RDC : « Congo Bio-Végétal » bientôt compétitif à l’international grâce aux encadrements des Ministres Paluku et Bussa


Par Lwanzo K.CongoRassure/Kinshasa 

Basée à N’sele à l’Est de Kinshasa, l’entreprise congolaise  « Congo Bio-végétal » s’est spécialisée dans la production des chikwangues industrielles et des feuilles de manioc « sombé « .

Ce Lundi 10 Mai, le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya ainsi que son collègue du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Busa se sont rendus à N’sele, dans les locaux de Congo-Végétal, pour faire une étude des lieux et jauger les potentialités qu’offre cette entreprise.

Après une visite et un échange entre les deux membres du gouvernement et les représentants de Congo Bio-Végétal, il a été convenu entre les parties que cette société va bénéficier dans un futur très proche, de l’accompagnement de l’exécutif national, et qu’elle va recevoir également un financement du Fonds de Promotion de l’Industrie-FPI.

L’objectif visé par les Ministres Paluku et Bussa, est d’accroître la capacité de production de « Congo Bio-Végétal », tout en respectant les normes internationales établies, afin de faciliter l’export de ces produits made in congo.

« La determination de Congo bio-végétal nous surprend positivement. Ce qui nous intéresse c’est l’option prise par l’entreprise de produire une quantité industrielle, afin d’exporter en dehors de nos frontières. Nous somme venus nous enquérir des conditions de production pour que le gouvernement puisse l’accompagner” a indiqué le Ministre de l’Industrie Julien Paluku.

Le Ministre en charge du commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, dont l’une des tâches des services sous sa tutelle, est de s’assurer que les produits des entreprises congolaises respectent les normes internationales d’exportation, s’est dit agréablement surpris par cette entreprise et son apport dans la lutte contre le chômage.

« Cette société emploie des congolais. Elle crée des emplois et profite aux producteurs locaux, parmi lesquels, les producteurs de manioc qui trouvent là un marché sûr »  a souligné le Ministre Bussa. Avant d’expliquer l’une des raisons pour lesquelles il est important que cette entreprise bénéficie du financement du FPI. “Nous entrons dans la Zone de Libre Echange Continental Africain, il nous faut exporter des produits d’origine congolaise vers d’autres pays africains. Nous sommes aussi admis à l’AGOA. Ce type d’initiative permet au pays de tirer partie de toutes les opportunités extérieures. »

Pour son expansion, l’entreprise Congo bio-végétal, dirigée par madame Hélène Nyomene, peut se frotter les mains car elle peut désormais compter sur la collaboration sans faille de deux membres du gouvernement de l’Union Sacrée, et ce, jusqu’à faire d’elle l’une des entreprises renommée internationalement et respectant les normes.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 × 15 =


error: Content is protected !!