ActualitéSécurité

INFOX – Nyiragongo : « C’est faux! Les vulcanologues n’ont pas été attaqués par un groupe des rebelles » (gouverneur militaire)

Volcan Nyiragongo. ©AFP
Congo Rassure Share
Volcan Nyiragongo. ©AFP


INFOX – Nyiragongo : « C’est faux! Les vulcanologues n’ont pas été attaqués par un groupe des rebelles » (gouverneur militaire) 


Par la Rédaction -Congorassure

Les experts se sont rendus près du cratère du Nyiragongo pour évaluer de près le risque d’une autre éruption du volcan. Certaines informations distillées au courant de la journée de ce vendredi 28 mai, faisaient entendre que cette délégation d’experts qui revenait du sommet de Nyiragongo, pour la récolte des données, aurait été attaquée par des hommes armés assimilés aux rebelles Hutu-Rwandais de FDLR. « Les matériels ont été emportés par ces rebelles » indiquaient d’autres sources. L’observatoire volcanologique de GOMA et le gouverneur de province viennent de mettre les choses au clair : « Tout cela est faux »!

La mauvaise nouvelle faisait déjà craindre un ralentissement dans les recherches des données sur une éventuelle éruption du Nyiragongo. Mais les sources de l’OVG indiquent que les vulcanologues n’étaient pas seuls sur le terrain. Les experts étaient accompagnés, à en croire ces même sources, par les gardes du Parc National des Virunga.

« Aucun volcanologue n’a été agressé ni kidnappé par une quelconque force négative dans la forêt du volcan Nyiragongo. L’OVG n’a pas perdu des matériels de surveillance durant l’expédition en cours au sommet du volcan » a rédigé sur les réseaux sociaux, à son tour, le journaliste de la RTNC GOMA, Tuver Wundi, qui est de l’équipe de la communication du Coordonnateur de l’OVG depuis l’éruption du week-end dernier.

Pourtant, dans la journée, une source bien introduite au sein de l’armée avait annoncé que « Les experts en descendant du volcan, sont tombés en embuscade tendue par les Fdlr heureusement personne n’a péri mais tous les appareils sont partis. » Il avait indexé l’imprudence des éco-gardes.

Information confirmée également par une autre autorité du Nord-Kivu, qui tout en déplorant l’incident, a salué le fait qu’il n’y a eu aucune perte en vie humaine et que les experts ont pu garder tous les matériels, et par ricochet, les données.

Finalement ce soir, les informations sont claires. Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, Kongba Constant dément l’information sur une quelconque attaque survenue ce vendredi 28 Mai. À son tour, le numéro un de la province rassure qu’aucun matériel n’a été ravi aux experts. Communication reprise sur le compte Twitter du ministère de la Communication et médias, tentant de calmer les esprits.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Un commentaire

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =


error: Content is protected !!