Actualité

Insécurité dans l’Est de la RDC : A l’ONU, Paul Kagame soutient que les reproches ne résoudront pas le problème

Congo Rassure Share

Insécurité dans l’Est de la RDC : A l’ONU, Paul Kagame soutient que les reproches ne résoudront pas le problème


Le président rwandais Paul Kagame a abordé, depuis la tribune des Nations unies, la question de l’insécurité dans l’est de la République démocratique du Congo. Une situation déplorable dont Kinshasa l’accuse d’être l’instigateur.
Insécurité dans l'Est de la RDC : A l'ONU, Paul Kagame soutient que les reproches ne résoudront pas le problème
Insécurité dans l’Est de la RDC : A l’ONU, Paul Kagame soutient que les reproches ne résoudront pas le problème

C’est une allocution qui était très attendue depuis le passage du président congolais Félix Tshisekedi. Et pour cause, l’opinion congolaise voulait savoir ce que dirait celui qui est l’auteur du malheur de milliers d’habitants du Nord-Kivu, si l’on en croit la thèse des autorités congolaises, étayée par des preuves recueillies dans la zone des combats.

En effet, le président Kagame est accusé de soutenir en armes et en hommes les rebelles du mouvement du 23 mars (M23). Ces rebelles taxés de terroristes par le gouvernement congolais combattent les forces armées congolaises depuis plusieurs mois, faisant des victimes civiles et forçant des milliers d’habitants à fuir vers des zones considérées comme relativement sûres et éloignées des zones de combat.

De son côté, comme pour se défendre de toutes les accusations portées contre lui, le président rwandais a rappelé mercredi du haut de la Tribune de l’ONU que dans l’est de la République démocratique du Congo, les récents revers ont mis en évidence que la situation sécuritaire n’est fondamentalement pas différente de ce qu’elle était il y a 20 ans, lorsque la plus grande et la plus coûteuse mission de maintien de la paix de l’ONU a été déployée pour la première fois.

“Cette situation an exposé les États voisins, notamment le Rwanda, à des attaques transfrontalières qui auraient pu être évitées”, a-t-il ajouté. Paul Kagame a fait savoir qu’il est urgent de trouver la volonté politique de s’attaquer enfin aux causes profondes de l’instabilité dans l’est de la RDC, insistant sur le fait que les reproches ne résoudront pas les problèmes.

« Ces défis ne sont pas insurmontables, et des solutions peuvent être trouvées. Cela serait finalement beaucoup moins coûteux en termes d’argent et de vies humaines », a conclu le Rwandais.

La Rédaction

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 × 18 =


error: Content is protected !!