ActualitéSécurité

ITURI : 16 camions des FARDC entrent à Bunia pour renforcer les effectifs de l’armée aux fronts

Congo Rassure Share

ITURI : 16 camions des FARDC entrent à Bunia pour renforcer les effectifs de l’armée aux fronts


Par Marcus J. Loika –CongoRassure/Ituri

Depuis plus de 45 jours, le Chef de l’Etat Congolais a décrété un dispositif sécuritaire spécial pour venir à bout de l’insécurité chronique dans une partie de la RDC. L’état de siège est dès lors en vigueur dans deux provinces de l’Est, le Nord-Kivu et l’Ituri. Et pour faire face aux poches de résistance des groupes des assaillants sur place, l’armée a renforcé ses effectifs dans la province de l’Ituri.

L’objectif visé par l’armée en renforçant ses troupes est de préserver sa suprématie sur l’ennemi dans les différents champs de bataille et pacifier complètement la province de l’Ituri, secouée depuis plusieurs années par des attaques à répétition qui portent les signatures des différents groupes rebelles.

C’est ainsi que ce vendredi, aux environs de 15heures de Bunia, chef-lieu de l’Ituri, le boulevard de libération a été envahi par des camions remplis de nouveaux éléments des Forces armées de la République Démocratique du Congo, venus expressément pour renforcer les effectifs qui sont déjà sur les différents fronts contre les groupes armés, en territoires de Djugu et Irumu .

Au vu de la clameur qu’a soulevée ce passage, il est peu de dire que cette décision de l’armée suscite de l’espoir après l’enregistrement de plusieurs victimes, tuées violemment par les rebelles en territoire de Djugu les semaines passées. Par conséquent, plusieurs habitants n’ont pas su cacher leurs joies à l’instar d’une jeune femme qui a crié «C’est  maintenant le début de l’état de siège », au passage des soldats de la République.

Ces nouveaux éléments débarquent en ville de Bunia quelques jours après l’annonce du début de la deuxième prorogation de l’état de siège,  phase durant laquelle les opérations militaires vont être intensifiées contre les groupes armés. Le gouverneur militaire de l’Ituri le lieutenant général Luboya N’kashama Johnny, qui avait déjà réitéré le souci des autorités à mettre un terme à la sécurité, avait déjà assuré que l’armée s’employait à multiplier sa force de frappe sur terrain.

Pour rappel, la réticence prenait déjà le pas sur la foi de la population en son armée après que les rebelles assimilés aux ADF en complicité avec une communauté locale, ont tué atrocement près d’une centaine d’individus à Boga.

Ce renforcement des troupes ne peut qu’être salutaire pour raviver les relations devenues quasi timides entre les habitants et l’armée. Ceux-ci étant dépités à la vue de nombre des morts aui ne cessait de grimper malgré l’instauration de l’état de siège. C’est aussi une preuve de plus que le gouvernement congolais demeure déterminé à traquer les groupes des rebelles éparpillés à travers l’Ituri pour un retour de paix durable.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
2 + 1 =


error: Content is protected !!