Actualité

ITURI : Grâce aux FARDC, 127 otages enlevés par les ADF retrouvent la liberté

Congo Rassure Share

ITURI : Grâce aux FARDC, 127 otages enlevés par les ADF retrouvent la liberté


Face à l’avancée de l’armée congolaise, les combattants terroristes de l’ADF semblent subir de plus en plus de revers dans la province de l’Ituri. La dernière victoire des FARDC est la libération de 127 otages qui avaient été enlevés par ces assaillants.

Selon les informations reçues par CONGORASSURE.CD, les 127 otages sont tous des pygmées. L’armée régulière a procédé à leur libération dans le territoire d’Irumu, au village de Manzabuko, le mercredi 01 juin 2022 lors d’une patrouille de combat des éléments du 32062ème Bataillon Léopard basé à Bamande, dans le même territoire.

Selon la presse locale, dès leur libération, l’administrateur du territoire d’Irumu, le colonel Siro Simba Bunga Jean, les a accueillis à bras ouverts, saluant la bravoure des forces armées de la République démocratique du Congo. Il a indiqué au passage que tous ces otages ont refusé de rejoindre les terroristes ADF, malgré les nombreuses insistances et intimidations de l’ennemi. “Ces ADF pensaient avoir des alliés pour opérer ensemble mais vous ne l’êtes pas. Il est impossible qu’un pygmée puisse accepter d’être un allié des ADF et vous leur avez donné un carton rouge”.

D’après cette autorité de base, les soldats des FARDC ont organisé des patrouilles en profondeur durant une dizaine de jours pour retrouver les otages. Le colonel a également annoncé que son administration prendrait en charge une partie des besoins des personnes libérées, notamment leur restauration.

Les ex-otages ont salué les efforts déployés par les FARDC pour les retrouver. « Ce sont les soldats qui sont allés nous chercher. Merci à nos soldats », a déclaré Isaya Napafiayi, leur chef, interrogé par la cellule de communication de l’administrateur territorial.

Cette nouvelle intervient alors que les armées ougandaise et congolaise ont décidé de prolonger leur collaboration dans la traque des ADF à Beni et Irumu. Cette décision marque le début de la troisième phase de l’opération Shujaa dans l’est de la République démocratique du Congo. Opération qui vise principalement à en finir avec ce groupe terroristes qui se distingue par des massacres, Kidnappings et embuscades.

Par KMC
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 − 3 =


error: Content is protected !!