Actualité

Ituri : Interpellé dans une marche contre Bamanisa, un manifestant « malade » sollicite l’intervention de Tshisekedi

Congo Rassure Share

Par Marcus J. Loika 

Christian Shauri, un Jeune leader de la province de l’Ituri interpellé dans une marche pour le départ du Gouverneur Jean Bamanisa le mercredi 21 et placé en détention à la prison de Bunia, se dit très souffrant et sollicite l’intervention du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour obtenir sa libération.

Il a lancé ce SOS plusieurs jours après sa détention à la prison de Bunia et affirme même avoir été torturé jusqu’à être « traumatisé » .

Dans une lettre adressée au chef de l’État et dont une copie est parvenue à CONGORASSURE.COM, Christian Shauri sollicite du chef de l’État une autorisation de transfert vers un hôpital pour des soins appropriés .

«Mon état de santé nécessite le transfert dans une institution médicale spécialisée, selon le constat de médecin. Les membres du corps soignant de la prison ont déjà établi la note de transfert, mais jusqu’à présent, l’autorisation de L’Auditorat Militaire pour m’amener à l’hôpital Général de référence de Bunia cause toujours problème. Qu’est-ce-qui bloque ? Pourquoi il ne veut pas me transférer pour la prise des soins appropriés ? Il y’a-t-il une consigne sur moi ? » s’interroge-t-il

Christian Shauri accuse le Gouverneur Bamanisa de complicité dans ce qu’il qualifie de « détention arbitraire« . Il dit compter sur l’implication de Tshisekedi pour être déchargé.

«Monsieur le Président, je suis victime de mes prises d’opinions face au gouvernement provincial de l’Ituri destitué, dirigé par le Gouverneur déchu
Jean Bamanisa. Je me suis distingué dans le soutien de la motion de censure votée par les députés provinciaux contre Jean BAMANISA et son Gouvernement. J’ai toujours été actif pour dénoncer les antivaleurs et la mauvaise gestion, ce qui fait toujours mal au gouverneur déchu Jean BAMANISA SAIDI, qui ne veut pas des contradictions comme si nous sommes dans un État dictatorial. La démocratie tant n’avoir plus place ici en Ituri » explique-t-il.

Et d’ajouter, « les droits des citoyens congolais sont violés au vu et au su de tous. Je vous sollicite de vous impliquer afin de mettre fin à cet acharnement, violation des droits humains à répétition qui vise à restreindre la liberté d’expression, d’opinion, de pensée et de manifestation ».

Il sied de noter que c’est pour la quatrième fois consécutive que le jeune leader Christian Shauri soit déféré devant la justice dans des dossiers qui l’opposerait au Gouverneur Jean Bamanisa Saidi .

 

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 + 19 =


error: Content is protected !!