ActualitéSociété

Ituri : Journée internationale de l’enfant africain, le respect des droits des enfants souffre pour son application

Congo Rassure Share


Ituri : Journée internationale de l’enfant africain, le respect des droits des enfants souffre pour son application


Par Marcus J. Loika –CongoRassure / Ituri

Les enfants issus de différentes structures qui les encadrent en Ituri invitent les autorités de la République Démocratique du Congo à veiller sur la protection des enfants exposés à l’activisme des groupes armés en Ituri.

Ce message a été lancé à l’occasion de la commémoration de la journée internationale de l’enfant africain ce mercredi 16 Juin par ces différentes structures. Ces dernières ont organisé une séance de réflexion qui a servi de cadre pour évaluer la situation des enfants en Ituri et ainsi formuler quelques  recommandations.

Autour d’une même table ces enfants ont réfléchi sur la situation des enfants dans la province de l’Ituri, notamment leur enrôlement dans les groupes armés,  leur non prise en charge alors qu’ils sont aussi victimes des conflits armés.

« La place des enfants ne devrait pas être dans le groupes armés mais plutôt à l’école pour leur épanouissement » ont rappelé les participants. Ils interpellent les autorités congolaises à tous les niveaux et leur demandent de prendre leurs responsabilités face à la situation alarmante des enfants en Ituri.

«Depuis 2017, il y a plusieurs violations contre les enfants. Plusieurs enfants ont péri, d’autres ont été violés et d’autres encore utilisés dans les groupes armés » s’est plaint l’un des enfants participant à la séance de réflexion. Selon cet enfant, il a vu de ses yeux des enfants toucher des lances roquettes et autres armes lors de l’irruption des éléments de la milice de la CODECO à la prison centrale de Bunia. Il conclut que la multiplicité des cas d’insécurité et la guerre aggravent les violations des droits des enfants. « C’est ce que nous ne voulons plus voir dans notre province » clame-t-il.

« Les enfants sont généralement utilisés comme des boucliers, des espions,des cuisiniers des rebelles , des porteurs d’armes. Tout ceci prouve que les enfants sont également acteurs dans ces atrocités.C’est pourquoi il faut mettre toutes les batteries en marche pour éradiquerle phénomène d’enfants dans les groupes armés » a déclaré  un autre participant à l’activité, dans des propos recueillis par CongoRassure. Il espère que ceci va finir par changer.

Il sied de noter que cette séance d’échanges a été réalisé grâce à l’appui de l’organisation non gouvernementale de l’UNICEF.

Et selon les derniers chiffres publiés par le parlement d’enfants de l’Ituri , au moins 900.000 enfants sont touchés par les conflits armés qui sévissent actuellement dans cette province.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =


error: Content is protected !!