ActualitéSécurité

Ituri : Recrudescence de l’insécurité, la société civile décrète 3 journées ville morte

Congo Rassure Share

Par Marcus J. Loika 

La coordination de la société civile de l’ituri vient de décréter 3 journées sans activités à dater de ce mardi 20 au jeudi 23 avril 2021 pour compatir avec les victimes des exactions des groupes armés. Cette décision est prise également pour dénoncer la monté inquiétante de l’insécurité, notamment dans le territoire de Djugu avec les miliciens de la Codeco et en Irumu avec la FPIC en coalition avec la FRPI.

Dépuis la semaine passée, le palmarès des victimes des atrocités en province de l’Ituri ne cesse de s’allonger suite à la multiplicité des attaques contre les populations civiles. On dénombre plus de 40  personnes tuées aux cotés de plusieurs autres dégâts matériels.

«Les marchés, boutiques, écoles,  universités, transports en commun, tout restera fermé. Nous n’appelons pas la population à marcher. Aucune marche n’est organisée et encore moins autorisée à cette fin » a indiqué  Dieudonné Lossa Dhekana, coordonnateur de la société civile de l’ituri, dans des propos recueillis par Congorassure.

À cette occasion,  la société civile interpelle le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi et lui demande de vite agir pour stopper les massacres de la population iturienne.

Les forces vives notent que les interventions entreprises jusque-là dans ce cadre n’ont pas été satisfaisantes. Elles notent qu’au contraire la situation se dégrade un peu plus chaque jour qui passe.

« 37 véhicules pillés et 7 autres incendiés à Marabo dans le territoire d’Irumu, des cas des massacres rapportés à Fataki, Mambisa, Nyakunde et sur le littoral du lac Albert, coupure de la circulation sur la route Bunia-Komanda et Bunia-Mahagi, tout ceci suivi d’un nouveau déplacement massif de la population à l’intérieur de la province vers l’Ouganda voisin » sont autant des faits que la société civile de l’Ituri dit constater avec regret.

Cette structure conclut en déplorant que jusque-là aucune de ses recommandations n’a été prise en compte. Elle conclut en demandant au gouvernement central « de prendre toutes les dispositions adéquates pour arrêter le bain de Sang en Ituri. »

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 × 24 =


error: Content is protected !!