Actualité

Ituri : Une équipe technique du programme de désarmement à Bunia pour former les animateurs et sensibiliser les communautés locales

Congo Rassure Share

Ituri : Une équipe technique du programme de désarmement à Bunia pour former les animateurs et sensibiliser les communautés locales


Le coordonnateur national adjoint du programme DDRC-S, chargé des questions techniques et opérationnelles, dirige depuis mercredi 22 juin une mission technique à Bunia, dans la province de l’Ituri.

Ituri : Une équipe technique du programme de désarmement à Bunia pour former les animateurs et sensibiliser les communautés locales

La délégation nationale du programme Désarmement, Démobilisation, Réhabilitation et Stabilisation des Communautés (DDRC-S), conduite par le Colonel Pierre Egide Bosani, coordonnateur adjoint en charge des questions techniques et opérationnelles, accompagné de son collègue de l’Economie et des Finances, a échangé avec le gouverneur militaire de l’Ituri, mercredi à Bunia.

L’équipe se trouve dans cette partie de la République pour des études de faisabilité en vue de lancer le processus de démobilisation des milices qui ont déjà exprimé leur volonté de déposer les armes en Ituri.

L’équipe aura pour mission de former les animateurs provinciaux mais aussi de certifier les Sites d’accueil des combattants.

« Nous sommes venus pour voir exactement où nous pouvons rassembler les combattants dans un premier temps pour le programme de désarmement, et ensuite identifier quelques sites où nous pouvons les rassembler pour suivre une formation en fonction du profil de chacun, une formation spécialisée non seulement en faveur des ex-combattants mais aussi de la communauté où ils seront réintégrés”, a déclaré le Colonel Pierre Egide, coordinateur national adjoint du programme DDRC-S, revenant sur l’objet de leur mission.

La question des milices FRPI qui sont déjà confinées dans un site et dont l’opération de désarmement avait déjà été initiée, sera rapidement prise en compte rassure le Colonel Pierre Egide. “Les milices qui ont déjà rendu leurs armes, nous devons nous assurer avec la Monusco, l’armée et la commission nationale de contrôle des armes légères et de petit calibre, afin que l’objectif soit de réduire au maximum la circulation des armes dans la communauté”.

Cette équipe organisera également des visites à l’intérieur de la province afin de sensibiliser les communautés locales à s’approprier ce programme du gouvernement congolais.

Marcus Jean Loika, BUNIA
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =


error: Content is protected !!