ActualitéSécurité

« Je n’étais même pas au courant de toute cette violence exercée sur des enfants » Félix Tshisekedi aux représentants des enfants à Beni

Congo Rassure Share


« Je n’étais même pas au courant de toute cette violence exercée sur des enfants » Félix Tshisekedi aux représentants des enfants à Beni


Par Nicole Lufungi –CongoRassure /Beni

Les élèves et écoliers de Beni qui avait forcé l’admiration de beaucoup de monde avec un sit-in illimité de plus d’une semaine dans les enceintes de la mairie de Beni, ont finalement été reçus par le Chef de l’Etat.

La date de ce jeudi 17 juin restera certes une journée spéciale pour les enfants de Beni, car après un long moment de revendication, ils ont pu aujourd’hui, par le biais de leurs représentants, exprimer leurs inquiétudes aux président de la République.

Prenant la parole, Jason Katya Muhiwa, président du Parlement d’enfants Beni a tracé noir sur blanc la triste réalité que  traverse l’enfant de Beni depuis plusieurs années.

« Nous sommes victimes des violences et des multiples violations de nos droits, les enfants orphelins des massacres particulièrement, vivent dans des conditions inacceptables. À défaut d’un bon encadrement, les enfants sont enrôlés de force dans les groupes armés » a lancé Jason, cachant mal sa satisfaction de se savoir enfin écouté. Et au jeune homme de renchérir : « l’unique solution à tous nos problèmes est le rétablissement total de la paix. Nous voulons la paix et rien de plus » a clamé l’enfant, yeux rivés sur le Chef de l’Etat.

Ému par le message empreint de détermination du jeune élève, le Chef de l’Etat n’a pas pu se retenir. Le garant du bon fonctionnement des institutions a sur le champ déclaré que l’Etat congolais  n’abandonnera jamais les enfants et le peuple de Beni. « L’Etat ne vous abandonnera jamais, vous n’êtes pas seuls, nous partageons votre peine et c’est pourquoi nous avons décidé de nous impliquer sérieusement dans la recherche de la paix ici» . Le Président de la République a également assuré que toutes les autorités allaient travailler dur afin de garantir à tous les enfants un avenir meilleur et leur léguer un Congo émergeant.

Revenant sur la répression violente observée lors du délogement des enfants en sit-in à la mairie en avril dernier, le président  Félix Antoine TSHISEKEDI s’est dit indigné par les actes de violences perpétrés par les agents de l’ordre. Il a par la même occasion présenté des excuses au nom de l’armée et de la police auprès de tous les enfants blessés lors de ces altercations. Le Président Tshisekedi a par ailleurs, expliqué n’avoir pas été au courant d’une quelconque répression à l’endroit des enfants manifestants.

« Je n’étais même pas au courant de toute cette violence exercée sur des enfants » a alors déclaré le Chef de l’Etat, annonçant d’emblée l’ouverture d’une enquête pour mettre la main sur ceux qui avaient brutalisé les enfants et une fois arrêtés, leur infliger des sanctions exemplaires. Aussi, il a promis que tous les enfants blessés lors de cette répression seront pris en charge par les gouvernements en cas des complications sanitaires.

Notons qu’en avril dernier, les enfants, élèves et écoliers, débordés par les tueries incessantes avaient opté pour la voie de la rue en vue de manifester leur désolation. Ils avaient par la même occasion envahi l’esplanade de la mairie de Beni pour un sit – in de huit jours et huit nuits, réclamant la présence du Chef de l’Etat à Beni pour qu’il apporte des solutions durables au problème de l’insécurité dans la région. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 − 1 =


error: Content is protected !!