Politique

Jean-Marc Kabund nouvel opposant au régime en place : “Félix Tshisekedi est un danger au sommet de l’Etat”

Congo Rassure Share

Jean-Marc Kabund nouvel opposant au régime en place : “Félix Tshisekedi est un danger au sommet de l’Etat”


L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale et président du parti au pouvoir, Jean-Marc Kabund vient d’annoncer ce lundi 18 juillet 2022 lors d’un point de presse tenu dans la capitale Kinshasa qu’il est désormais du côté des opposants au régime Tshisekedi.

Jean-Marc Kabund nouvel opposant au régime en place : “Félix Tshisekedi est un danger au sommet de l'Etat”

Une démarche presque logique quand on sait comment l’ancien proche collaborateur du président Tshisekedi est tombé de son piédestal. Interrogé sur les raisons de ce revirement, Jean-Marc Kabund explique que « l’appareil d’Etat se dégrade et devient de plus en plus un club d’amis pour apprentis sorciers en tout genre exerçant leur stage au sommet de l’Etat ». Pour lui, il est clair que Félix Tshisekedi aujourd’hui, « doit être considéré comme un danger au sommet de l’Etat ».

L’ancien président du parti au pouvoir tombé en disgrâce dénonce l’absence d’une vision claire et d’un leadership convaincant à la tête de Félix Tshisekedi dont le régime se caractérise par « l’incompétence notoire, la mégestion, la jouissance ». En conséquence, il annonce avoir initié un parti politique dénommé « Allaince pour le Changement », formation que les autorités ont malheureusement refusé d’enregistrer, révèle le nouvel opposant.

Jean-Marc Kabund, pour qui le peuple fait face à un régime pétri d’irresponsables et des jouisseurs, fait savoir qu’il a toujours pensé que la taxe RAM est une escroquerie, dénonçant le système Tshisekedi « incapable de mobiliser des recettes à l’échelle de la RDC » et géré par « un président de la République qui a échoué sur tous les plans ».

Dans la liste des griefs que M. Kabund, qui se dit « héritier idéologique incontestable d’Etienne Tshisekedi », reproche à Félix Tshisekedi, il met aussi en avant la gestion des différentes provinces. Selon lui, le chef de l’État a transformé les gouverneurs des provinces en garçons et filles de courses. Il dit avoir tenté, malheureusement en vain, de rappeler le Président à l’ordre jour et nuit.

Dans la même veine, il a abordé la question des élections. M. Kabund révèle en outre, avoir refusé le plan de Tshisekedi de glisser pour deux ans. Il affirme que des tricheries à grande échelle sont planifiées par le président de la République, qui a l’intention, selon lui, de prendre 300 sièges à l’Assemblée nationale. « Je suis déçu d’annoncer que le régime Tshisekedi a décidé de mettre en péril la périodicité, la sincérité et la transparence des élections en préparant le virage ainsi qu’en orchestrant une fraude massive lors des prochaines élections », prévient JM Kabund qui annonce tout de même qu’en 2023, il ne va accompagner personne et va se battre pour la conquête du pouvoir à tous les niveaux.

Pour celui qui se souvient des humiliations, des sabotages, de l’ingratitude et des calomnies qu’il a subis, il faut vite tourner la page Félix Tshisekedi, d’autant plus que les caisses de l’Etat saignent jour et nuit et que les promesses ne se réalisent pas, dénonçant ainsi selon lui « le mensonge, la manipulation, le détournement, et le fait de toujours rejeter la faute sur les autres ».

“C’est fini, il n’y a plus rien à espérer avec le président Tshisekedi et l’UDPS qui ont échoué. Le pouvoir en place est incapable. Je demande au peuple de se mobiliser pour chasser Félix Tshisekedi du pouvoir”, ajoute JM Kabund.

KMC, Kinshasa
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
1 × 1 =


error: Content is protected !!