ActualitéJustice

JUSTICE-RDC : Le Ministre honoraire Willy Bakonga va passer 3 ans ferme derrière les barreaux

Vidiye Tshimanga bénéficie d'une liberté provisoire et regagne sa résidence
Congo Rassure Share

JUSTICE-RDC : Le Ministre honoraire Willy Bakonga va passer 3 ans ferme derrière les barreaux

Le Ministre honoraire de l’EPST Willy Bakonga. Ph : droits tiers

Par Lwanzo K.Congorassure/Kinshasa 

Willy Bakonga, ancien ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) dans le gouvernement Sylvestre Ilunkamba, a comparu la soirée de ce 29 avril, dans une procédure en flagrance au parquet général près la Cour de Cassation. Le ministre honoraire a été jugé pour transfert illicite de fonds.

Pour défendre leur client, le conseil des avocats de l’ancien ministre a évoqué « la violation du droit de la défense » et a sollicité, malheureusement sans succès, la remise de la séance. La Cour a rejeté la demande, qu’elle a qualifiée de «distraction de la procédure. »

Finalement, après audition de toutes les parties, la cour ayant établi l’infraction de transfert illicite des fonds à l’étranger, a rendu son jugement. L’ex-ministre Willy Bakonga, reconnu coupable, a été condamné à 3 ans de servitude pénale.

Dans son réquisitoires, le ministère public avait demandé 10 ans de prison ferme et le payement d’une amende équivalant à 3 fois la somme de 33. 500 USD, trouvée dans la valise du fils de l’ex-ministre et qui était le compagnon de voyage de son père, à Brazzaville. Le fils quant à lui, contrairement à son père, ne passera que six mois en prison.

Dans un futur proche, Willy Bakonga pourra être encore poursuivi dans un deuxième procès pour un dossier beaucoup plus accablant de détournement de deniers publics dans le cadre des fonds alloués pour la gratuité de l’enseignement.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 + 25 =


error: Content is protected !!