Actualité

Kalemie, consultation pour l’éradication des violences basées sur le genre : Les associations de femmes et autres acteurs en atelier

Congo Rassure Share

Kalemie, consultation pour l’éradication des violences basées sur le genre : Les associations de femmes et autres acteurs en atelier


La consultation pour l’éradication des violences basées sur le genre (VBG) et la restauration de la dignité des femmes et des filles congolaises, réunit depuis lundi à Kalemie, les associations de femmes et autres acteurs œuvrant dans la lutte contre les violences sexuelles au Tanganyika.

Kalemie, consultation pour l'éradication des violences basées sur le genre : Les associations de femmes et autres acteurs en atelier

Pendant deux jours, les participants travailleront sur : les meilleures approches, stratégies et actions pouvant assurer la prévention des VBG ; l’identification de nouvelles dynamiques sur le thème des VBG ; et la collecte de données qui serviront à élaborer le document de projet ainsi qu’à envisager la possibilité d’une synergie entre les acteurs pour renforcer la lutte contre les VBG, a déclaré le Dr Mayatezulua Salanga, Cheffe du Bureau Sud-Est du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

« Cet engagement s’est matérialisé par le financement du programme conjoint de lutte contre les VBG : Justice, Autonomisation et Dignité des femmes et des filles en République démocratique du Congo », a-t-elle précisé.

Représentant le gouverneur du Tanganyika, Glorianne Mulimbi, la ministre provinciale du genre, famille et enfant, qui a ouvert l’atelier, a invité les participants à prendre activement part à ces consultations afin «  d’identifier les besoins et les lacunes dans la lutte contre les VBG dans notre province et de mieux planifier la réponse».

Selon la responsable de la division genre au Tanganyika, Dr Sabine, ces consultations avec les associations de femmes et les acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG se déroulent dans un contexte où la problématique des VBG au Tanganyika, les dynamiques en place, les possibilités de synergie ainsi que les approches et actions sont considérées comme des priorités pour un programme de lutte contre les VBG et de promotion des droits et de la situation des femmes en général.

Il est important de souligner que ce projet du consortium UNFPA-PNUD-BCHNUDH, nommé « Programme JAD », sera mis en œuvre dans cinq provinces : Nord Kivu, Sud Kivu, Ituri, Kasai Central et Kinshasa.

Adrien Ambanengo, Lubumbashi
Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 + 21 =


error: Content is protected !!