ActualitéJustice

Kinshasa – Insolite : Le pasteur tueur condamné à 20 ans de prison

Merveille Mangwangasa de son vivant. ©Droits tiers.
Congo Rassure Share
Le pasteur Jean-Pierre Mangwangasa


Kinshasa – Insolite : Le pasteur tueur condamné à 20 ans de prison


Par la Rédaction -Congorassure

C’est une bien étrange histoire qui a retenu l’attention de plusieurs habitants de Kinshasa. Dans la nuit du samedi à dimanche 30 mai,  le pasteur Jean-Pierre Mangwangasa a poignardé plusieurs membres de sa famille, tuant sur le coup une personne et laissant trois autres entre la vie et la mort. Les faits se sont déroulés dans la Commune de Kalamu, à Kinshasa.

Couteau à la main, en pleine dispute familiale, le pasteur Mangwangasa, que les autres appellent archibishop, s’est attaqué successivement à son épouse, à sa fille âgée de 27 ans, à son autre fille de 24 ans ainsi qu’à sa belle-sœur de 15 ans, rapportent les témoins qui sont arrivés sur le lieu du drame.

Grièvement blessée, l’épouse du pasteur est restée entre la vie et la mort pour plus de 12 heures avant de rendre son dernier souffle la soirée du dimanche 30 mai. La fille aînée, Merveille Mangwangasa, blessée mortellement par son père, n’a pas survécu aux blessures lui infligées et est morte sur place le même samedi. Les deux dernières victimes, aussi sérieusement blessées par le pasteur, poursuivent encore des soins dans une structure sanitaire de la capitale. « Deo Gratias ( ndlr deuxième fille du pasteur) va déjà mieux mais c’est l’état de la petite fille qui inquiète » indique NAMIR qui est un proche des enfants de la famille. 

Merveille Mangwangasa de son vivant. ©Droits tiers.

Le pasteur a été arrêté la nuit du samedi. Après son audition sommaire l’avant-midi de ce lundi 31 mai 2021, au PGI kalamu, il est passé en procédure de flagrance l’après-midi de ce même lundi.

Lors du procès, le prévenu a dévoilé que son épouse entretenait une liaison avec un major des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Ce qui laisse penser que l’objet de la rage déchaînée du pasteur ayant causé tout ce drame serait la jalousie engendrée par l’infidélité de sa femme. Certains supporters jusqu’au-boutistes du pasteur excusent son acte et le classent dans le lot des crimes passionnels.

Interrogé sur l’arme du crime, le pasteur a répondu n’avoir jamais vu le couteau présenté au tribunal, dans sa maison. Il a rejeté toutes les accusations formulées contre sa personne, arguant qu’il n’avait pas poignardé les membres de sa famille et surtout, qu’il ne savait pas comment son épouse était mortellement blessée.

Le « pasteur » a alors accusé des personnes inconnues, qui selon lui, ont fait irruption dans sa maison et étaient étrangement vêtus. Selon lui, quelques instants avant le crime, l’amant était également présent dans la maison et se tenait aux côtés de son épouse. Il soutient que la major n’était pas seul et était venu accompagné des 4 autres éléments de l’ordre.

Répondant aux questions du tribunal, Jean-Pierre Mangwangasa dit avoir eu peur pour sa vie, car il soupçonnait que sa femme, en complicité avec son amant, ne soit entrain de planifier son assassinat.

Le prévenu a également rejeté le PV produit après son audition par la Police Nationale Congolaise, en expliquant qu’il a été contraint de signer un document qui reprenait ce qu’il n’avait pas dit.

Après l’audition des toutes les parties et les différentes plaidoiries, le pasteur Mangwangasa a été reconnu coupable par le tribunal. Il a été condamné à 20 ans de servitude pénale principale avec arrestation immédiate.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
13 − 9 =


error: Content is protected !!